Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Prerecorded universe, de jeunes artistes autour de l'oeuvre de Brion Gyson, une exposition à découvrvir au centre d'art YGREC, Paris

Récemment ouvert, l'espace d'exposition YGREC est une structure qui permet à l'école nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy de proposer des rencontres autour de l'art contemporain, de développer des projets de recherches et des performances.

L'exposition en cours Prerecorded universe proposée par Alice Marquaille nous invite à redécouvrir l'œuvre de Brian Gysin, père de la Dreamachie, découvreur du cut-up et pionnier de la sound-poetry. Cet artiste a laissé une œuvre protéiforme liée au son et à la musique. Ses œuvres dans l'exposition rendent également compte d'un travail de dessinateur. Les jeunes artistes présents s'interrogent sur des nouvelles façons de percevoir la réalité. Leurs travaux rendent compte de recherches vers une échappée aux lois qui dominent notre monde. Ils s'intéressent aux nouvelles techniques propres à susciter des créations et inventent des systèmes qui mettent en scène le son, la question de la trace et du temps qui s'écoule.

L'installation Tape Wall de Pierre Belouin introduit physiquement la question du son. Des bandes de cassettes audio sont accrochées, en suspension et dessinent spatialement le déroulement d'une bande son. L'artiste Myriam El Haïk a créé un dessin mural évolutif in situ. Elle a composé un signe graphique qu'elle répète et qu'elle continue à inscrire tout au long de l'exposition. L'autre pièce exposée Constellation révèle son intérêt pour la question du temps. Fouad Bouchoucha s'intéresse également à la transcription sonore : pour sa sculpture 20 Mille Hertz, il a expose cette durée physiquement et visuellement. Cette question de la transcription transparaît également dans les œuvres graphiques de P. Nicolas Ledoux.Cet artiste interroge l'art contemporain et invente des manières insolites de dessiner. Ses Digital drawing sont à voir d'un double regard : Ils font référence à la technique des pointillistes et à des images de l'histoire de l'art. De près, on peut aussi voir une qualité graphique qui nait du processus inventé par l'artiste.

Une exposition à découvrir jusqu'au 6 juillet

YGREC, lieu d'exposition de l'école nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy

Commenter cet article