Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Nothing Gold Can Stay, une exposition de Lawrence Carroll à la galerie Karsten Greve, Paris

Les œuvres de Lawrence Carroll naissent d'un long travail, d'une certaine minutie. Elles sont composées de différents matériaux tels que la cire, l'acrylique, le plastique, des tissus et des morceaux de toile. Cet artiste originaire d'Australie les collent, les superposent et créé ainsi des surfaces minimales, sobres mais révélant tout de même une forte matérialité. Il utilise le tissu Fairhaven comme son matériau propre à amener une touche de figuration, un motif floral. Les bouquets de fleurs en plastique sont également présents dans certaines de ses compositions et témoignent de la recherche de l'artiste qui prend plaisir à cumuler des objets et des matériaux dans son atelier et dans le temps.

L'exposition présente une trentaine d'oeuvre de Lawrence Carroll, du très petit format au très grand format. Notre regard passe successivement d'un collage, assemblage sur un support en bois épais à des superpositions de matériaux sur papier. Les compositions nous laissent penser que les formes sont nées du hasard, d'une trouvaille de l'artiste qui a récupéré ses matériaux dans son atelier. Rien n'y est caché. Celui-ci laisse visible les agrafes, les bouts de tissus découpés, déchirés, rabattus et collés au bord de la toile. Ainsi, la facture avec toutes ses imperfections témoigne de la réflexion de l'artiste qui travaille de façon instinctive et avec un retour constant sur la forme.

Une certaine pureté mais aussi poésie transparait à travers ses toiles. Mais c'est surtout le temps qui passe qui nous est montré. Des œuvres de Lawrence Carroll sont actuellement exposées à la Biennale de Venise au Pavillon du Vatican.

"Nothing Gold Can Stay", une exposition à découvrir jusqu'au 3 août à la galerie Karsten Greve, Paris

Commenter cet article