Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Les photographies de Gabriel Figueroa Flores nous montrent l'immensité des déserts mexicains, leurs couleurs et lumière et témoignent de la complexité des végétaux. En couleur et noir et blanc, elles nous procurent des sensations vertigineuses : notre regard plonge dans ces décors naturels qui invitent à la méditation. Découpées sur leurs bords ou fissurées au centre, les photographies nous obligent à une concentration du regard. Ces fissures et échancrures laissent aussi apparaître un nouveau dessin blanc, une incision qui perce le paysage. De ce graphisme nait un nouvel imaginaire, une perception inédite d'un paysage parfois meurtris par le temps.

L'exposition nous fait découvrir mangroves, baobabs, strates de minéraux, arbres secs perdus dans des décors naturels, cactus et panorama silencieux. La ligne d'horizon marque les différents plans des paysages colorés, qui semblent infinis.

Gabriel Figueroa Flores ne retouche pas ses photos, il est très attentif aux détails et à la composition. L'accrochage est sobre et d'une grande pureté. Les tirages numériques sur des toiles à base de lin sont retenues par des œillets et des tendeurs très discrets. Le blanc laissé autour de la photographie rend le paysage mystérieux. Nous sommes ainsi invités à parcourir le grand territoire mexicain pour découvrir sa profusion de couleurs et ses végétaux surprenants.

Horizons, les photographies de Gabriel Figueroa Flores, une exposition à découvrir jusqu'au 20 juillet, à l'Institut Culturel du Mexique.

Horizons, les photographies de Gabriel Figueroa Flores, à l'Institut Culturel du Mexique, Paris

Commenter cet article