Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Dubuffet, scriptions, jargons, gribouillis, une exposition à la fondation Dubuffet, Paris

La fondation Dubuffet qui regroupe un très grand nombre des travaux de l'artiste a fait le choix de présenter des oeuvres entre graphisme et écriture. Sur plusieurs niveaux d'exposition, on peut constater comment l'écrit a eut une part importante dans le travail de Jean Dubuffet. Celui-ci s'est d'ailleurs considéré parfois, plus écrivain que peintre et il inventa un autre type de langage. Dans sa recherche graphique, écriture et peinture se mêlent et les signes graphiques apparaissent soit comme des gribouillis, soit comme de véritables dessins de personnages ou d'animaux mélangés dans un paysage.

Dans des dessins au markeur noir, les paysages aux personnages rappellent le trait de Dubuffet utilisé pour son projet l'Ourloupe. Dans d'autres séries de dessins, il a expérimenté les techniques de frottage, de grattage qui révèlent une écriture blanche sur noir : un paysage quasi cosmique et galactique. Dans la série des Lettrines, le dessin de personnage sert de support aux lettres d'aspect dégoulinant. Dans des vitrines, sont présentés les textes logologiques de Dubuffet, des sérigraphies et sa calligraphie, sorte de retour à l'origine, comme une écriture enfantine.

L'exposition présente également une série de peintures à l'acrylique intitulée Non-lieux. Sur un fond noir, un graphisme blanc, bleu et rouge dévoile une écriture automatique. Les récits-figurations furent créés eux, avec une autre technique : des éléments découpés et collés sur papier et ainsi une nouvelle forme se révèle. Pour ses Paysages, une écriture-gribouillage sature le fond. Ce remplissage de signes graphiques nous laisse tout de même percevoir des personnages entremêlés.

Cette exposition montre la richesse du travail graphique et particulièrement lié à l'écriture de Dubuffet. On peut y voir des livres d'artiste tout comme des séries de dessins qui témoignent de son goût pour le retour à une naïveté et à une spontanéité du geste et du trait. Son travail de la matière se retrouve également dans certains dessins. Exposées comme dans un cabinet de curiosité, les oeuvres nous semblent accessibles comme en secret, nichées dans la fondation, cachée au fond d'une cour.

Dubuffet, scriptions, jargons, gribouillis, une exposition à découvrir jusqu'au 22 juillet

à la Fondation Dubuffet, Paris

Commenter cet article