Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Correspondances, une exposition à l'espace culturel Louis Vuitton, Paris

A l'espace culturel Louis Vuitton, nous sommes invités à découvrir des œuvres de mail art et en lien avec les correspondances. Les artistes ont conçu des projets autour du voyage, où le travail s'articulait à travers l'envoie postal. L'effervescence de ce courant d’œuvres souvent sous la forme de cartes postales ou de paquets qui prêts à être transportés est liée à la volonté de court-circuiter le marché de l'art. Ainsi, ces œuvres révélaient un art qui pouvait se faire en dehors du circuit habituel de l'art. Elles existaient indépendamment d'un lieu précis.

Les 165 œuvres de Mail Art, présentées en vitrine, de Ray Johnson, introduisent le thème de l'exposition. Cet artiste est le pionnier du Mail Art et a créé des milliers de collages, dessins et courriers participatifs. Ce type d'art est souvent un projet collectif. Le projet de Jan Dibbets en est un exemple. Dans l'exposition, sont présentées deux œuvres On May 9 et Halifax Diary qui font intervenir la correspondance et la participation à un voyage collectif. L'envoi postal constitue également un mode de création à part du lieu d'atelier pour Alieghiero Boetti. L'œuvre présentée est constituée d'un ensemble de lettres envoyées par l'artiste à sa fille et à sa femme alors qu'il voyage en Afghanistan entre 1971 et 1979. La boîte aux lettres apparaît pour Guillaume Leblon comme un objet propre à attirer la curiosité. Ainsi, pour l'exposition, il a créé une installation de fragments de portes avec boîtes aux lettres qui transforment l'espace d'exposition en une rue londonienne. (photo ci-contre) Le parcours de l'exposition nous ramène sur un projet d'une œuvre qui voyage. Nous pouvons découvrir les peintures aéropostales d'Eugenio Dittborn. Retour sur des correspondances plus symboliques avec la vidéo de Clarisse Hahn. Il s'agit pour cette pièce d'une collaboration entre un film et un texte. L'œuvre d'Eleanor Antin fait directement référence au mail art. Pour son projet 100 BOOTS, les bottes font l'objet d'une mise en scène et photographiées, elles voyagent ensuite par la carte postale. Les projets de Walead Beshty, de Vittorio Santoro et de Stephen Antonakos sont révélateurs de l'envoi postal comme mode de création à part. Leurs projets questionnent le statut de l'œuvre d'art, la désacralisent. Les œuvres de Danh Vo, artiste vietnamien constituent elles, des réflexions géopolitiques.

Pour clore la visite de l'exposition, il faut s'en rapporter au catalogue : L'œuvre de Kurt Ryslavy y est présentée. Cet artiste et négociant en vin tamponne chaque facture qu'il envoie d'une tâche de vin. Cette pratique est reproduite dans le catalogue dans le but d'établir une correspondance entre l'artiste et l'espace culturel Louis Vuitton.

Correspondances est une exposition qui dévoile des œuvres qui sont des objets qui voyagent. La carte postale et le colis apparaissent comme symptomatique d'un art qui se jouent des règles du milieu de l'art. D'autres œuvres renvoient plus au déplacement géographique et deviennent un projet collectif.

Une exposition à découvrir jusqu'au 5 mai.

à l'Espace Culturel Vuitton à Paris

Commenter cet article