Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Après une première exposition  en 1985, le musée Barrois décide de réinviter l'ariste lorrain Armand Scholtès pour montrer la place qu'occupe le végétal dans son oeuvre. Armand Scholtès travaille avec de nombreux matériaux sur des petits et grands supports et témoigne à la fois d'un talent de dessinateur botanique et de recherches sur la matière.

DSCN7974.JPGL'exposition permet de montrer un travail en perpetuelle recherche et en série. A la manière d'un botaniste, Armand Scholtès observe les végétaux et en façonne le contour. Ce sujet lui permet à la fois d'explorer une variété de traits et une variété de composition. Son travail oscille ici entre de grandes peintures abstraites, quasi-tachiste et un travail de dessin d'observation où le trait est allégé.

Dans la première salle, on plonge notre regard dans des grandes peintures, sortes de tapis végétaux très colorés. Le motif végétal sert à l'artiste à travailler le mouvement d'un geste et aller vers une abstraction. On découvre ensuite des séries de dessins, d'abord au crayon et aux pigments naturels, ensuite à l'aquarelle et sanguine. On peut aussi voir un talent de coloriste dans ses petites aquarelles. Armand Scholtès compose le végétal dans un espace, dans un paysage, celui-ci semble danser dans la feuille.... Dans la collection permanente, on découvre l'autre facette de l'artiste qui réalise aussi des peintures sur des formats monumentaux, qui font penser à de possibles vitraux. Dans ceux-ci, on y voit plus une recherche liée au geste, à la répétition d'un même motif. Il réalise aussi des grandes peintures où il représente comme le portrait d'une feuille mise à plat, dans un jeu de contraste coloré.

L'exposition permet de revenir sur 40 ans de création de l'artiste. Elle dévoile la variété de supports et de techniques que l'artiste affectionne au regard d'un même sujet, le végétal.

Végétal, une exposition d'Armand Scholtès, jusqu'au 10 mars

au Musée Barrois de Bar-le-Duc (55)

Commenter cet article