Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Le Centre Pompidou rend un grand hommage à celui qui se considérait comme le maître du surréalisme. Cela faisait plus de trente ans que les grandes institutions françaises n'avaient pas proposé d'exposition Dali d'une si grande ampleur. Dali est à la fois un artiste controversé, prophète mais aussi très populaire. La rétrospective que lui accorde le Centre Pompidou dévoile un artiste à l'imagination débordante, à la forte personnalité, inventeur mais aussi grand peintre et dessinateur. Elle permet de redécouvrir les oeuvres les plus connues de l'artistes comme "Les montres molles". Mais aussi, grâce aux prêts de grands musées internationaux et de collectionneurs privés, elle dévoile des oeuvres peu connues, des dessins, un travail d'illustrateur et ses jeux d'illusion. On rentre dans le cerveau de l'artiste pour s'impregner de sa démarche et de son art.

DSCN7679.JPGNous sommes invités à rentrer par une porte-oeuf ouvert, qui rappelle l'un de ses objets fétiches. Le parcours chronologique nous permet de découvrir Dali avant le surréalisme. Très vite, on découvre des représentations de corps fluides, qui s'écoulent. On peut remarquer un travail peu connu : des illustrations et des dessins humoristiques. Dali a réalisé de nombreux petits dessins et petites peintures de paysage. Sa peinture est lisse et vapeureuse. Dans de plus grandes toiles, il expérimente un rapport à la matière picturale. Le soucis du détail est toujours présent. Les personnages qu'ils soient grands ou petits sont d'une extrême précision. L'exposition nous montre également  ses objets à fonctionnement symboliques. On embrasse le foisonnement de l'oeuvre de l'artiste, passant en revue les thématiques chères à l'artiste et ses appropriations des oeuvres de l'histoire de l'art. On explore ensuite le monde du théâtre dalinien. La suite et fin de l'exposition nous dévoile de nouvelles facettes de l'artiste : Dali et la physique, Dali et l'anatomie, Dali mystique, Dali et les mythes, Dali et l'histoire de l'art. En plus, quelques vidéos témoignent de son travail illusionniste. Une vidéo documentaire présente aussi l'artiste à l'oeuvre. La fameuse "Mae West" est reconstituée pour l'occasion. Nous sommes mêmes invités à nous installer dans le canapé bouche surréaliste et faire l'expérience de l'oeuvre. On peut voir également un hommage à l'abstraction lyrique. La dernière salle présente un Dali contemporain. Pour certaines oeuvres, il utilisa même de nouvelles technologies. On ressort en entrant dans le cerveau même de l'artiste : dans une salle ronde, nous sommes plongées aux coeurs des pensées de l'artiste.

Dali nous a à l'oeil dans l'exposition ! Nous sommes face à une oeuvre prolifique mais aussi déroutante pleine de mystère. L'oeuvre de Dali nous trouble et nous entraine dans un monde intérieur à la fois de rêve, hors du temps et de cauchemar. Le Centre Pompidou a réussi le pari d'une rétrospective majeure qui dévoile l'univers intérieur de l'artiste.

Dali est présent au Centre Pompidou jusqu'au 25 mars

Commenter cet article