Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Vinvent Mauger a porté son regard sur l'espace du Centre d'art contemporain La Maréchalerie. Il a modifié le sol et nous fait perdre nos repères. Nous rentrons sur une sorte de mer rouge envahissante et épaisse. L'artiste joue sur nos sensations d'équilibre et sur notre rapport à l'architecture en proposant un nouvel espace au sol qui se creuse, construction à base de briques en terre cuite. Il utilise ce matériau pauvre comme dans un jeu de construction et crée un micro paysage qui s'engoufre. Vincent Mauger joue avec notre intellect car il veut faire naître notre imaginaire en nous invitant à marcher sur un sol plus ou moins stable.

En sortant de cette mer de briques, on peut voir une sculpture de l'artiste réalisée en bois de palette, matériau qu'il utilise encore dans un système de combinaison. La troisième oeuvre est une vidéo dans laquelle Vincent Mauger se met en scène, en équilibre instable sur une table en bois, qu'il découpe au fur et à mesure à la tronconeuse. Dans son travail, c'est le matériau, presque artisanal et le jeu de construction et d'assemblage qui l'intéressent. Il crée des oeuvres qui suscitent un imaginaire mental mais aussi notre rapport à l'espace et à l'équilibre. En investissant l'espace de la Maréchalerie, il a réussi à modifier nos habitudes du lieu dans lequel nous ne savons plus où se situe la réalité stable.

Une exposition à découvrir absolument jusqu'au 15 décembre

à la Maréchalerie-centre d'art contemporain de Versailles

Super asymetry, une proposition de Vincent Mauger pour la Maréchalerie, Versailles

Commenter cet article