Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Le corridor

DSC01000.JPGSophie Coroller perpétue la recherche de créer avec le matériau insaisisable qu'est la lumière. Et c'est avec des matériaux originaux et parfois fragiles (ardoises, ressorts inox, aluminium, tubes de pyrex, calques polyester, fibres de verre et de carbone) qu'elle se plaît à concevoir des trames de motifs précis et répétés dans des formats carrés. C'est grâce à l'abandon du dessin que Sophie Coroller a pu trouver ce nouveau vocabulaire de formes et cet usage de matériaux légers, transparents qui laissent ainsi passer la lumière. Avec la fibre de verre, elle réalise des tissages qui lui permettent des compositions rythmées, mathématiques et qui jouent parfois avec l'OP Art. Ces oeuvres font miroiter la lumière, toujours composées de noir et de blanc, d'ombre et de lumière, elles reflètent un puissant contraste. Les formes semblent en mouvement, voire créent des reliefs grâce au jeu de lumière. L'artiste créé aussi des structures : Avec la série des Verticales, c'est une recherche sur l'espace à partir d'un axe en aluminium et carbone, posé sur un socle de verre.

L'art de Sophie Coroller s'inscrit donc dans une recherche fortement liée à l'histoire de l'art, la lumière comme matériau, l'abstraction et l'harmonie. Mais celle-ci réussi à aller plus loin en explorant des matériaux pour leurs qualités propres.

Une exposition à voir absolument jusqu'au 28 septembre.

Galerie TAISS, Paris

Commenter cet article