Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Le centre des monuments nationaux a renouvelé au printemps son programme d'expositions dans les différents monuments partenaires, sur le thème monument et imaginaire. Ainsi, la Conciergerie, monument à l'architecture gothique marquante accueille une exposition regroupant des oeuvres et des documents qui évoquent un imaginaire lié à l'architecture, au monument. L'architecture intérieure du lieu devient elle-même vecteur d'un imaginaire, d'un rêve où des histoires se créent. La scénographie la transformé en un château de conte pour enfants dans une ambiance fantastique à la fois de rêve et de cauchemar.

DSCN8261.JPGLe parcours de l'expostion démarre avec une présentation d'un imaginaire lié aux premières architectures gotihiques et termine par des oeuvres, des objets et documents contemporains, vers le fantastique et la science-fiction. Les documents et oeuvres présentés sont d'abord liés à un imaginaire médiévale. Gustave Doré illustra des contes pour enfants. Ce sont ensuite les monuments, les premières forteresses qui ont inspiré les artistes comme Adrian Dauzats. La ruine a aussi intéressé les artistes car elle est le signe d'un monument, d'un paradis perdu. Ce mouvement des peintures de ruines fut représenté par Hubert Robert. Des oeuvres contemporaines ponctuent ce premier parcours : une sculpture de Fabrice Langlade... De nombreux films documentent la vision d'épouvante qui née de l'architecture gothique.

La deuxième partie de l'exposition commence par des oeuvres plus sombres liées à un gothique noir. On peut découvrir des gravures de châteaux abandonnés de Samuel Read, des photographies de l'artiste contemporain Pascal Navarro. On peut aussi voir des maquettes de décor de théâtre. Le gothique a également inspiré les auteurs de bandes dessinées et des vidéastes. Et bien sûr, le domaine du jeu s'est inspiré de l'univers du gothique pour des représentations miniatures de châteaux fabuleux. En parallèle est installée l'oeuvre évoquant le château de Disney de Katia Bourdarel. Les contes de fées sont aussi revisités par les auteurs d'album jeunesse. A remarquer l'oeuvre de Louise Collet, un théâtre vidéo qui rappelle les petites maquettes de décor de théâtre évoquant un premier imaginaire lié au gothique. L'exposition se clot sur l'univers de la science-fiction.

L'exposition nous plonge donc dans un monde à la fois magique et cauchemardesque. Elle rappelle les premières peurs éprouvées à l'époque médiévale pour nous amener vers nos peurs d'aujourd'hui. Le monument gothique et son univers sont propices à différents imaginaires que les artistes et le monde de l'illustration et du jouet se sont emparés.

Une exposition à découvrir jusqu'au 24 février

à la Conciergerie, Paris

Commenter cet article