Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Le musée de Digne fut fondé en 1885 par Étienne Martin, qui s'impliqua dans la vie culturelle et artistique de Marseille et poursuivit l'œuvre de son père, collectionneur, amateur d'art reconnu et estimé dans sa région. Paul et Étienne Martin réunissent au musée une collection de peintures de paysages. Le musée abrite également le cabinet Gassendi, célèbre humaniste dignois du XVIIe siècle. Les collections du musée sont donc riches et diverses et pour tenter de les lier et de redonner une vie à ce petit musée, la conservatrice eut le projet, en 2003, d'inviter des œuvres d'art contemporain à dialoguer avec les collections historiques du musée. Lors de la visite du musée, on peut donc croiser les œuvres de Mark Dion, d'Andy Goldsworthy ou de Dominique Angel.

Certaines salles ne sont réservées qu'aux artistes contemporains. Le musée abrite des œuvres de Herman De Vries : ses collections de terre s'inscrivent d'ailleurs parfaitement au parcours. C'est lui aussi qui rend hommage à "l'herbier du docteur honnorat". Les installations de Trevor Gould et de Bertrand Gadenne font référence au cabinet des sciences. De par sa situation géographique, le musée de Digne est très lié au paysage et aux montagnes qui l'entourent : Andy Goldsworthy et Joan Fontcuberta ont tous deux travaillé sur le paysage et la géologie de la région de Digne-les-Bains ; Fontcuberta introduit la fiction tandis qu'Andy Goldsworthy continue à travailler avec les éléments naturels présents dans le paysage... (voir photo ci-dessus)

Des œuvres d'artistes de renommée internationale sont donc à découvrir lors d'une randonnée dans la vallée du Bès. Bien sûr, si vous voulez, au musée, vous pouvez avoir un petit aperçu des installations de Goldsworthy... en photographie. Ne manquez pas le mur "River of Earth", en argile qui évolue au fil du temps.

Pour les informations pratiques, le site internet du musée...