Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Le corridor

Paris est une ville qui a été au centre des préoccupations artistiques des années 1850-1914. La ville sous le temps d'Hausmann a donné de nouveaux motifs aux artistes notamment les nouvelles architectures : opéras, théâtres... Eugène Viollet Le Duc a conçu des immeubles innovants avec l'apparition de nouveaux matériaux. Les architectes témoignent de leur art aussi bien dans la conception d'immeubles de rapport modernes que dans les dessins et aquarelles, vues de leurs créations.

Les artistes voient la ville sous un autre angle et peignent son mouvement, ses activités : Montmartre est un site de référence pour les peintres de cette époque :  Gauguin y a peint des vues, Van Gogh y a installé son atelier. La thèmatique du dandy intéresse également de nombreux artistes. D'autres, comme Eugène Carrière et Paul Signac, ont peint la ville la nuit en frollant parfois l'abstraction. La ville en travaux est un sujet qu'a traité le peintre Maximilien Luce. La vitesse et la révolation des voies ferrées ont inspiré des artistes comme Monet et Vuillard. A cette époque, c'est aussi le Paris tragique et ouvrier que peignent Puvis de Chavannes et Théophile Steilen.

Enfin, ce sont des vues urbaines que peignent majoritairement les artistes de cette période : Frank Myers Boggs a réalisé une vue de Paris avec Notre Dame à gauche, Joseph Pennel œuvre avec plusieurs techniques (lavis, gouache et mine de plomb) pour réaliser une vue de Notre-Dame. Charles Paul Renouard peint le mouvement de la pluie en ville.

Une exposition exceptionnelle et gratuit, à découvrir jusqu'au 30 juillet à l'hôtel de ville de Paris

Salle Saint-Jean, 5 rue Lobau 75004 Paris

Tous les jours sauf dimanches et jours fériés de 10h à 19h

Commenter cet article