Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

L'abbaye de Maubuisson poursuit son programme d'expositions monographiques, après avoir réalisé une très belle exposition Orlan en 2011.

DSC00865.JPGCette fois-ci, c'est au tour du plasticien français Vincent Lamouroux d'avoir investi les lieux avec des installations praticables. Ses oeuvres viennent modifier l'espace et en particulier le sol de l'abbaye. Il y a versé des tonnes de sables, qui créent un paysage onirique qui bouge avec le passage du spectateur. L'abbaye est transformée en une sorte de mer de sable dans lequel il faut lutter pour avancer et où les colonnes sont enfouies.... comme si le lieu avait subit une tempête, pris dans le sable et ne pouvant s'en défaire. La reférence à un monde marin nous vient également avec une immense sculpture qui fait penser à un coquillage et qui marque une transition avec la mer de sable. Vincent Lamouroux nous propose donc une néguentropie : acteur d'organisation des systèmes physiques, et éventuellement sociaux et humains, qui s'oppose à la tendance naturelle à la désorganisation. Avec ces deux paysages de sables, il organise un nouveau monde à l'intérieur même d'une abbaye qui a perdu ses fonctions. Il investit un lieu qui a déjà perdu de son rôle pour devenir centre d'art, pour en faire celui d'un imaginaire nouveau ou d'une resurgence d'un passé lointain. Il nous transporte dans un monde onirique dans lequel nous avons perdus nos repères spatiaux et où il nous laisse la possibilité de choisir, d'investir ou pas son nouvel espace.

Une exposition-installations à voir absolument jusqu'au 19 novembre

à l'abbaye de Saint-Ouen-l'Aumône (95)

Commenter cet article