Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Le musée Pierre-André Benoit d'Alès porte le nom d'un éditeur et poète de la région. Il contient une collection d'art moderne mais également une belle collection de livres. Sa devanture est marquée par une frise d'Alechinsky et dans le jardin, on peut voir des sculptures dont certaines sont signées Miro.

miro_et_les_arts_graphiques_photo_hd.jpgCet été, ce musée se fait l'honneur de proposer une très belle exposition des oeuvres graphiques de Miro. Une grande majorité provient de la fondation Miro de Barcelone. C'est donc une chance de voir les gravures mais aussi illustrations de poèmes originaux du célèbre peintre catalan. 26 gravures grands formats sont emblématiques de son art. On y remarque toutes les caractéristiques de son oeuvre : l'horreur du vide, la saturation de l'espace, les couleurs primaires. Miro accorde également une grande importance au noir qui lui sert à délimiter, à circonscire, à définir un espace. Il utilise autant de noirs que de possibilités graphiques. Dans ses séries, on note une grande importance accordée au titre, souvent humoristique ou faisant référence à un personnage. Ses compositions nous font imaginer un monde onirique peuplé de petites bestioles et personnages. Certaines de ses gravures tirent fortement sur l'abstraction avec des formes plutôt rondes. Pour certaines, la matrice est montrée en vis à vis, ce qui permet de comprendre le processus de création. Miro se sert parfois de plusieurs matrices et effectue des superposition de textures.

Au 2e étage sont exposés ses livres illustrés. Miro, véritable peintre des poètes a participé à l'élaboration de plus de 25 livres de nombreux écrivains de son époque, tels Breton, Eluard, Prevert... A partir de 1953 et jusque dans les années 70, il a collaboré avec Pierre-André Benoit pour illustrer certains livres. C'est une des raisons pour laquelle Miro est présent cet été à Alès.

Donc, une très belle exposition à découvrir jusqu'au 16 septembre.

Musée P.A.B d'Alès, Gard

Commenter cet article