Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

DSCN7668.JPGUn jeu de matières, d'ouvertures et de traces. Les oeuvres de Michel DeLucia fonctionnent ensemble par des jeux de projections : Les trous dans la matière dialoguent entre eux, de cavités à vides muraux. Les pièces correspondent à des sculptures et jouent avec l'architecture intérieure de la galerie. Celle-ci est marquée par des piliers, renfoncements et vides. L'artiste convoque le mouvement de notre regard avec la couleur et l'emplacement de ses oeuvres en échos.

Michael DeLucia renouvelle la sculpture à l'ère de la technologie. Le trou qu'il crée dans ses panneaux et volumes en bois contreplaqué est sculpté à l'aide d'un bras mécanique. Le processus fait sentir à la fois une technologie mais aussi une matière brute. Ses pièces rayonnent par les effets de trame et par l'ouverture vers l'espace et la lumière. Elles oscillent entre la planéité et le volume à travers des formes géométriques simples. Mais les pièces sculpturales fermées invitent à la curiosité : Nous sommes frustrés de ne pas pouvoir découvrir l'intérieur. A l'opposé, les oeuvres planes incitent plus à l'imaginaire.

Un jeune artiste à découvrir absolument jusqu'au 28 décembre

Galerie Nathalie Obadia, Paris

Commenter cet article