Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Le musée du Louvre poursuit sa vocation de s'ouvrir à l'art contemporain. Après Toni Cragg, c'est au tour, cet été, de l'artiste Artiste israélienne Michal Rovner de proposer des installations-dialogues avec les espaces d'exposition du musée du Louvre.

On est accueilli dans la cour Napoléon par deux installations, "deux temples", l’un en ruine, l’autre bâti : une réflexion sur les hommes et la religion (voir photo ci-contre). Ces édifices ont été conçus à l'aide de pierres collectées dans les décombres des maisons de Jaffa, Gaza, Jérusalem, Bethléem… Pour cette exposition, Michal Rovner a choisi d’investir les salles du département des Antiquités orientales du musée consacrées à la Syrie, à la Jordanie et à la Palestine, ainsi que les fossés médiévaux. Elles y insalle des installations vidéo, oeuvres projetées en relation avec l'architecture du lieu et les oeuvres du musée. C'est ainsi qu'elle projette sur les murs des fossés médiévaux une vidéo représentant la cour Napoléon avec la pyramide et une foule de personnages en silhouette. Dans les salles du musée, elle joue avec des vidéos faisant révéler des écritures, des personnages, des époques différentes.

L'artiste a su rester discrète dans ses interventions, tout en proposant des installations aussi sensibles qu'engagées.

Une exposition à découvrir jusqu'au 15 août

Site officiel du musée du Louvre

Commenter cet article