Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le corridor

Après les 7 temps de présence de Melik Ohanian, le centre d'art Les églises de Chelles renoue avec une fixité mais pas sans temporalité. On est passé du déplacement des oeuvres de Melik Ohanian à des oeuvres suspendues dans un temps qui les arrêtent, qui les a fixé. Ce qui semble faire le lien entre ces deux expositions c'est la vidéo,médium temporel par excellence. Celle-ci nous met à l'épreuve de la durée de la contemplation et de l'attente de l'événement qui s'y déroule.

DSCN8484.JPGLa vidéo "Energie sombre" de Florian Pugnaire et David Raffini explore la logique de la transformation de la matière due à une force d'énergie. Une matière naturelle vient comme surpasser la carosserie d'un véhicule en mouvement. C'est cette matière qui fige le temps, qui fige le mouvement du véhicule. Celui-ci devient prisonnier et ainsi cabossé, bosselé, plus qu'une enveloppe froissée. La vidéo nous montre d'ailleurs les différents stades en mouvement du processus de transformation de cette matière artificielle. Le véhicule ne semble pas pouvoir lutter et pourtant nous ne comprenons pas la force naturelle vecteur de la transformation. Nous sommes face à une destruction qui nous interroge. En parallèle à cette vidéo, deux autres pièces figent un mouvement, comme résidus de la transformation. Une pelleteuse est recouverte de terre comme si elle-même était devenue terre, matière naturelle. Elle fait écho au véhicule de la vidéo qui s'est vu recouvert d'une couche de terre qui s'est stabilisée, devenue matière fixe, enveloppe démontable. C'est d'ailleurs peut-être cette enveloppe de matière qui serait posée au sol. La matière fixée par le temps se retrouve dans la galerie et révèle sa force énergétique.

Ainsi, le duo Florian Pugnaire et David Raffini ont proposé une exposition entre mouvement et durée, et immobilité. Cela rappelle que le temps est à la fois de l'énergie en mouvement et induit une finalité, une fixité. L'exposition "Matière temps" invite à une réflexion sur la transformation temporelle de la matière et sur le temps de regard de l'oeuvre. Spectateurs, nous sommes invités à saisir l'exposition à la fois dans son immédiateté et dans sa durée.

"Matière temps", une exposition de Florian Pugnaire et David Raffini

à découvrir jusqu'au 10 mars

au centre d'art Les églises de Chelles

Commenter cet article