Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

DSC00900.JPGPlus que quelques jours pour découvrir l'exposition Le troisième jour de Marc Couturier, au musée de la chasse et de la nature. Cet artiste contemporain présente sa vision du monde et de la nature dans les différents espaces du musée. Fidèle à son habitude, il insère ses oeuvres très subtilement dans les collections.

L'exposition s'articule en trois parties. Au rez-de-chaussée, dans l'espace d'exposition temporaire, Marc Couturier a réalisé un wall-drawing. Celui-ci résulte d'une performance, oeuvre éphémére entièrement réalisée in situ en mai pour l'exposition. La première salle est donc transformée en une sorte de forêt, dessinée au graphite. Au mur de la salle suivante, la barque noir est suspendue et joue avec un miroir. Dans la dernière salle est exposée un tryptique qu'il a nommé Redressement Origine du monde.

Le parcours se poursuit ensuite dans les étages du musée. Dans le salon des chiens, les oeuvres graphiques s'intègrent parfaitement aux collections permanentes du musée. Dans le salon de compagnie, il a choisi d'intervenir sur l'architecture et le décor en proposant un tapis et des vitraux marqués par un motif de constellation à la fois terrestre et cosmique. Dans l'antichambre, il a installé 5 orangers en bronze et en porcelaine, comme un jardin d'eden. Ceux-ci font échos au jardin à la française du musée.

Au 2e étage, dans la salle de l'Animal contemporain, est présenté un bestiaire, série d'une trentaine de dessins représentant l'homme et l'animal, qui naissent de l'imaginaire de l'artiste. Dans le cabinet des singes, il propose également une installation qui joue parfaitement avec les porcelaines présentées dans les vitrines.

Une exposition à voir absolument jusqu'au 2 septembre

Musée de la chasse et de la nature, Paris

Commenter cet article