Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Plus que quelques jours pour découvrir le travail numérique et informatique de Miguel Chevalier au musée de la chasse et de la nature. J'ai découvert son travail en 2008, l'artiste exposait à la galerie Suzanne Tarasiève, ses Fractal Flowers. Au musée de la chasse et de la nature, ses fractal flowers sont rééxposées, remises en situation. Un herbier virtuel est présenté : des estampes numériques placées en vis à vis de textes de Jean-Pierre Balpe qui a appliqué son logiciel d’écriture automatique à la création d’un « herbier » virtuel décrivant des plantes plausibles mais imaginaires. C'est un herbier à manipuler avec precaution, œuvre interactive. Dans la grande salle, on peut contempler un ballet de fleurs virtuelles qui grandissent et se développent, selon les mouvements des spectateurs. Il s'agit de fleurs programmées par ordinateur, artificielles. Sur une serre opaque, les fractals flowers aux couleurs vives sont projetées. Pour amplifier l'expérience sensible, l'artiste a fait intervenir Jacopo Baboni Schilingi pour le son et Annick Menardo pour créer un espace odorant. L'exposition se poursuit au 2e étage dans la salle des animaux contemporains, avec des impressions numériques et des volumes.

Vous pouvez aussi profitez de votre visite pour découvrir le musées, interessant pour sa décoration et son architecture intérieure.


Fractal flowers de Miguel Chevalier au musée de la chasse et de la nature à Paris
jusqu'au 3 janvier

 

Les fractal flowers de Miguel Chevalier au musée de la chasse et de la nature

Commenter cet article