Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Le musée des Beaux-arts et la Galerie Poirel de Nancy présentent cet été deux expositions exceptionnelles sur le dessin contemporain. Ceci est en lien avec la notion de chefs-d'œuvre, l'exposition d'ouverture au Centre Pompidou Metz. Le dessin, aujourd'hui, s'est ouvert à d'autres techniques et usages. Les artistes contemporains présentés dans ces expositions revisitent donc le dessin... dessin mural, croquis, vidéo, aquarelle, voire volume.

Au musée des beaux-arts, tout l'espace d'exposition temporaire y est consacré, avec au rez-de-chaussée des œuvres qui s'immissent dans les collections permanentes : sorte d'ouverture à l'exposition. On remarque la présence d'un grand nombre d'artistes lorrains d'origine. Étienne Pressager, Jean-Jacques Dumont et Alain Simon sont tous les trois professeurs de dessins dans les écoles d'art de Nancy, Metz et Épinal (respectivement). Vous avez peut-être entendu parler de l'exposition des étudiants de ces trois écoles à la Douëra de Malzéville (54). L'exposition se découpe en 6 séquences. La première présente des dessins qui jouent sur la vitesse, la transformation et le corps. Remarquez l'installation de Bernard Moninot qui joue sur les ombres. Ensuite, vous pouvez découvrir comment les artistes d'aujourd'hui se sont appropriés des références dans le domaine du dessin. À noter, une œuvre très poétique, inframince de Patrick Corillon, intitulée "La Lézarde". Cette œuvre joue directement avec un des murs de l'exposition, comme une feuille de papier. Mais, "La Lézarde", de loin, semble être dessinée ou peinte à même le mur. Il s'agit en réalité d'un délicat travail de volume. A l'étage, des dessins qui traitent du quotidien, avec l'œuvre de Françoise Petrovitch. Elle suppose une participation du spectateur. L'artiste a fait le projet de dessiner en rapport avec une information donnée à la radio les années 2000 à 2002. Chacun peut découvrir les événements qui avaient eu lieu les jours précis avec un dessin évocateur. A la fin du parcours, on découvre un autre type de dessin qui questionne la mimesis, la ressemblance et le visible. Une œuvre m'a particulièrement interpellée : "Grande Vitesse" de Jochen Gerner, qui a retravaillé à partir de l'œuvre écrite de François Bon (voyages en train Corail puis TGV entre Paris et Nancy).

Vous découvrirez d'autres œuvres d'artistes internationaux tels que Anthony Cragg, Maurizio Cattelan, Kara Walker et d'autres...

Poursuivez l'exposition à la galerie Poirel, à quelques minutes du musée. Vous y découvrirez la salle du rez-de-chaussée au murs recouverts  par l'œuvre de Gaylen Gerber. Les autres œuvres présentes questionnent principalement l'espace et le temps : vidéos, sculptures, installations à découvrir.

Expositions jusqu'au 16 août

au musée des Beaux-Arts de Nancy et

à la Galerie Poirel de Nancy

Le temps du dessin, deux expositions à Nancy

Commenter cet article