Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Le Conservatoire de l'agriculture de Chartres propose, en ce moment, une exposition autour du paysage, paysage de Beauce, entre ciel et terre.

P1200512.JPGLucien Anguerra a l'habitude de marcher sur la terre de Beauce. Ses sculptures prennent naissance à partir de l'argile. Il façonne le matériaux en modèles originels, à partir desquels il élabore des moulages en plâtres, et qui sont, à leur tour, enduit intérieurement de résines. Dans son travail de sculptures et de dessins, il y a une importance des fluides. Dans ses dessins à l'encre de Chine, l'homme ère dans les champs. La texture dessinée du champs marque le passage de l'homme et induit une trace fluide. Le trait est fluide et fait ressentir un mouvement. Son trait est parfois saccadé, cadrillé, brossé. Ceci se retrouve aussi dans ses sculptures-paysages ou même hommes-paysages. L'homme se confond presque avec le paysage dans ses sculptures aux formes abstraites. Dans les titres de celles-ci, il est toujours question de mouvement, de faire corps avec le paysage. Jean Anguerra s'intéresse aux corps dans le paysage, corps qui façonnent le paysage et y marque son empreinte. Par l'abstraction, il nous évoque des paysages traversés, marqués et toujours en mouvement.

Une exposition de sculptures et de dessins de Jean Anguerra,

au COMPA, Chartres (28)

Commenter cet article