Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Le musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg a récemment renouvellé l'agencement de ses collections permanentes. C'est aussi l'occasion de mettre en lumière et de réunir les photographies de la collection sur le thème de la nature. Elle comprend majoritairement des photographies du milieu 19e siècle, des photographies d'artistes contemporains ponctuent subtilement le pourcours.  L'idée de cette exposition est née de la découverte d'une récurrence de motifs liés à la nature : le paysage, l'arbre, le végétal, le jardin, l'animal.... dans cette collection.

11-Biennale_AL.jpgL'exposition démarre avec des photographies qui représentent le végétal, de Eugène Cordier et Brassaï entre autre. Dans la seconde salle, les photographies sont réunies autour du motif du jardin.  Les parcs et jardins urbains ont intéressé les photographes de la fin 19e siècle et du début 20e siècle, en particulier Eugène Atget. Bien sûr, l'arbre fut aussi un motif de prédilection pour les  photographes comme Luca Gilli, Yannick Demmerle et Jules Arnold, pour ne citer qu'eux. Il semble que l'arbre les incite à de nombreuses variations et expérimentations. On peut comprendre que le  paysage ait accompagné l'invention et l'évolution de la photographie. Jean-Louis Schoellkopf s'est intéressé au paysage du monastère du Mont Athos. L'oeuvre d'un format gigantesque de  Jean-Luc Tartarin, artiste contemporain s'insère subtilement dans le parcours et marque un contraste intéressant. Dans une autre salle, elles mettent en relief comment l'homme se mesure au  paysage. Puis, ce sont des photographies sur le thème de l'animal qui sont réunies. Muybridge et Patrick Bailly-Maître-Grand ont expérimenté les techniques photographiques en s'intéressant à  l'animal et notamment à son mouvement. Dans les dernières salles, il est plus question des éléments et des astres. Avec ces motifs là, les artistes contemporains semblent être mieux représentés : On découvre le travail de Patrick Tosani, de Dieter Appelt et de Bernard Faucon, mais aussi une grande abstraction photographique bleue de Yannick Demmerle. Les astres ont inspiré Edoardo Romagnoli, autre photographe contemporain qui a fait de la lumière une instrument de prédilection, pour représenter les différentes phases de la lune (photo ci-contre).

Cette exposition montre donc comme la nature est apparue avec l'invention de la photographie. Elle fut sujet des premières expérimentations en matière de photographies. De nos jours, les artistes contemporains se sont emparrés de ce motif pour le revisiter et ainsi montrer une autre facette de la nature, plus abstraite ou révélant une autre part de notre imaginaire.

Une exposition à découvrir jusqu'au 27 Janvier 2013

au musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg

Commenter cet article