Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Et voici quelques années que le musée de la poste ouvre sa gallerie à des expositions temporaires dignes d'un musée d'art ! L'été dernier, c'était Nils Udo qui investissait les lieux, cette année ce sont les peintres cubistes Gleizes et Metzinger. Pour fêter le centenaire de la publication Du Cubisme, premier ouvrage théorique élaboré sur le sujet par Albert Gleizes et Jean Metzinger, l'exposition est une riche rétrospective de l'oeuvre et des recherches de ces peintres majeurs.

Tout au long de l'exposition, on comprend ce qui a rapproché et éloigné ces artistes. La première partie de l'exposition témoigne des débuts de carrières de Gleizes et Metzinger. Puis, les recherches cubistes des peintres se font de plus en plus explicites. L'exposition dévoile également des dessins et peintures d'autres artistes du groupe de la section d'or (Herbin, Kupka, Marcoussis et d'autres), auquel ont appartenu Gleizes et Metzinger. A leur début, les peintres ont partagé les mêmes préocuppations plastiques : visions fragmentées, simultanéité, multiplication des éléments plastiques.

Mais après 1914, leurs pratiques se sont démarquées : Gleizes s'est plus intéressé à montrer le rythme et il ressort de ses grandes toiles des formes rondes et des plans. Metzinger a pris, lui peu à peu ses distances avec le cubisme avec un retour à la figuration, tout en expérimentant le fragmentation de l'espace et l'interpénétration des plans. On voit dans les titres des toiles l'intérêt pour cet artiste de revenir à des sujets plus classiques comme les paysages. Metzinger lui se rapproche plus d'une peinture cubiste, presque décorative, avec le motif du cadre circulaire, qui lui est cher.

Bref, cette très belle exposition permet de reclasser ces deux peintres majeurs du XXe siècle dans leur mouvement artistique mais également dans une comparaison très subtile et bien mise en scène. Un film attend également également le visiteur témoignant de la grande aventure du groupe des cubistes.

Exposition à voir absolument jusqu'au 22 septembre

L'Adresse, musée de la poste, Paris

Commenter cet article