Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Le corridor

 

DSC00009-copie-1.JPGGiacometti et les étrusques, une belle comparaison !

La pinacothèque de Paris nous permet de découvrir l'oeuvre de Giacometti sous un regard nouveau.

Le choix du commissaire d'exposition a été de mettre en relation les oeuvres majeures de l'artiste suisse avec l'art étrusque. Giacometti a été attiré très tôt par le primitivisme. La forme filiforme chère à l'artiste serait liée à l'influence de l'art de la civilisation étrusque. La sculpture l' « ombre du soir », oeuvre référence de l'art étrusque serait à l'origine des sculptures monumentales de Giacometti "L'homme qui marche" et ses fameuses "Femmes de Venise".

L'exposition réussit à faire comprendre, par la présentation des œuvres, les comparaisons que l'on peut faire entre la sculpture de Giacometti et les petites statuettes étrusques. Mais il est parfois difficile, dans les premières salles d'exposition, à l'étage, de s'approprier la civilisation et l'art étrusque, peu représenté en France. Ce n'est que dans les salles suivantes que l'on apprécie l'œuvre si riche de Giacometti, où sont présentées dessins, croquis dans des livres, sculptures monumentales, statuettes filiformes et peintures.

Cette exposition est une proposition d'un regard sur l'œuvre de Giacometti, mais on ne peut pas résumer cette dernière qu'à travers les étrusques.

Une exposition qui permet donc de découvrir ou redécouvrir l'œuvre de Giacometti avec une subtile recherche de mise en scène.

Exposition à voir absolument jusqu'au 8 janvier

à la Pinacothèque de Paris

Commenter cet article