Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Réunir des œuvres d'artistes contemporains avec les collections 1914-1918, c'est le pari réussi par l'historial de la Grande Guerre de Péronne et l'Espace culturel de Beauvais. Il s'agit de deux sites dans une région marquée par les guerres. Une exposition qui fait éprouver nos émotions et surgir les fantômes du passé, un travail sur la mémoire.

A l'historial de la Grande Guerre, l'exposition pose la question de l'homme face à l'histoire et aux héritages de la guerre.

L'espace culturel de Beauvais décline l'exposition en plusieurs chambres :

- La chambre d'enfant, située dans la salle basse de l'auditorium Rostropovitch. On peut y éprouver un sentiment de cécité avec l'installation de Dominique Petitgand.

- La chambre des peurs et la chambre des fantômes, situées dans la galerie François Mitterand propose des œuvres, vidéos, photographies et installations qui jouent sur nos peurs. L'installation vidéo de Mehdi Abbioui veut nous faire sentir une sensation de descente, de chute.

- La chambre des fantômes, dans la galerie Boris Vian. Cet espace propose des œuvres qui font surgir la mémoire de disparus. Laurent Pernot, influencé sûrement par Christian Boltanski, nous met face à des visages d'enfants.

Une exposition sensible, qui nous parle d'homme, de nos peurs et qui veut faire travailler la mémoire.

A découvrir jusqu'au 21 août

Espace culturel, Beauvais

Historial de la Grande Guerre, Péronne

 

Commenter cet article