Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

DSCN8089.JPGLe dessinateur Enki Bilal, connu pour ses bandes dessinées entre le fantastique et la science fiction propose un regard contemporain et étrange sur les oeuvres du musée du Louvre. L'exposition "Les fantômes du Louvre" est une proposition d'une nouvelle histoire des peintures et sculptures du musée.

Enki Bilal s'est promené dans le musée lors des périodes où celui-ci était désert. Il s'est mis en condition d'observation de possibles fantômes qui hanteraient le musée. Ces fantômes ce sont les personnages, hommes, femmes et enfants, qui transparaissent à partir de certaines oeuvres majeures du musée. Il a donc d'abord pris au total près de 400 photos pour restituer les "fantômes du Louvre". Tirées en grand format, elle sont devenues support à une apparition énigmatique. Des figures spectriques, vapeureuses naissent en blanc. Les "fantômes" de ses oeuvres surgissent du corps du tableau et de la sculpture. A côté de ceux-ci, Enki Bilal a inscrit leur histoire. Le dessinateur revisite donc l'origine de La Victoire de Samothrace, de La Joconde... Chaque oeuvre acquiert par son fantôme dessiné une nouvelle expression et le texte ajoute une sensibilité.

Enki Bilal amène à la fois un regard fantastique, humoriste et sensible sur les oeuvres du Louvre. Elles sont comme désacralisées. Les êtres sont représentés à notre échelle de condition humaine. A travers les textes, nous pouvons nous identifier à eux mais aussi ressentir de l'empathie face à des êtres imaginaires.

Une exposition à découvrir jusqu'au 18 mars

Aile Sully du musée du Louvre

Le musée du Louvre organise également une rencontre avec Enki Bilal le 30 janvier à 20h à l'auditorium du musée. L'entrée y est libre.

Commenter cet article