Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Plus que quelques jours pour visiter cette très belle exposition ! Le musée d'Orsay révèle une part très importante de l'oeuvre de Degas : le nu. Les figures nues ont été au coeur de son travail dès ses débuts. C'est au travers de ce sujet si vaste qu'il expérimenta, mis en oeuvre et améliora ses nombreuses pratiques artistiques. Le parcours de l'exposition replace également l'oeuvre de Degas dans son contexte de création et met en relation les oeuvres de grands artistes de son temps avec celles de l'artiste. Cette exposition montre combien le nu a permis à Degas d'avancer dans son art. Celui-ci affirmait d'ailleurs « Il faut refaire dix fois, cent fois le même sujet ».

Les premières salles mettent l'accent sur le nu comme sujet d'étude académique puis sujet présent dans des peintures d'histoire. C'est après l'étude de ses maîtres que Degas s'est ensuite affranchi d'un classicisme au profit d'une facture et de sujets moins classiques. Il s'est intéressé aux prostituées. C'est dans ses monotypes représentant des scènes de maisons closes que l'on trouve une attention particulière accordée à la lumière. Fin 1870, début 1880, Degas porta son intérêt sur la représentation de femmes nues saisies dans une activité quotidienne telle que la toilette, la coiffure, le repos. Ses différentes techniques pastel, dessin, monotype lui permettent d'aborder au mieux le corps féminin, la vie de la chair et la lumière sur le corps. Vers la fin de sa vie, Degas a continué d'expérimenter le dessin. On remarque dans ses derniers nus, une facture plus nerveuse. C'est à cette période que la sculpture prend plus de place dans son oeuvre. L'exposition se clos sur l'héritage des nus de Degas. La dernière salle présente donc des oeuvres de Matisse, Picasso et d'autres.

C'est donc une véritable rétrospective que nous propose le musée d'Orsay. On découvre ainsi l'art de Degas sous un autre angle de vu.

Une exposition à voir absolument jusqu'au 1er juillet

Musée d'Orsay

Degas et le nu, au musée d'Orsay

Commenter cet article