Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Le corridor

Plus que quelques jours pour profiter de l'exposition Canaletto à Venise ! 

3_canaletto-974x394.jpgL'exposition au musée Maillol dévoile l'oeuvre immense de l'artiste connu pour ses vedute. C'est d'abord, la trajectoire du jeune Canaletto auprès de son père qui est mise en évidence. On peut d'ailleurs voir une immense toile du père de l'artiste, qui semble moins expressive. On découvre ensuite une affinité de l'artiste avec le monde du théâtre : On peut voir une toile représentant la Comedia dell'Arte. Ce lien avec le théâtre se retrouve dans la composition des vedute. Le cadrage est axé sur un effet de scène, un bâtiment marque le lien avec l'horizon. L'oeil de Canaletto est précis. Chacun de ses points de vue est choisi méticuleusement. C'est grâce à la chambre optique que le peintre réussi au mieux à restituer la scène perçue. Ce procédé est d'ailleurs présenté dans l'exposition : nous pouvons faire l'expérience de cette technique qu'utilisait le peintre à l'époque des vedute venitiennes. L'autre richesse de l'exposition est la présence de dessins issus du carnet de croquis de l'artiste. Ceux-ci sont le fruits de promenades dans Venise. Canaletto aimait parcourir la ville et y puisait des sujets. Ses dessins à l'encre sont d'une vivacité, d'une spontanéité qui contraste avec ses peintures. Le trait saisit comme en mouvement les personnages et l'architecture.

Au 1er étage, nous pouvons approcher l'oeuvre de Canaletto à sa pleine apogée. La lumière de Canaletto est libre et puissante. Elle apporte des contrastes lumineux aux vues de Venise. La cité apparaît sous un ciel intense. Les bâtiments révèlent leurs caractères... Venise semble être prise sous le vif de sa beauté mystérieuse qui fait rêver les touristes d'aujourd'hui. L'artiste s'est aussi exercé à l'art du capriccio. Dans ses toiles, l'artiste rapproche des architectures fantastiques et des éléments issus de la réalité. Celui présenté dans l'exposition est en fait une fiction où l'artiste montre un projet de l'architecte Palladio pour le pont Rialto. Canaletto est un tel maître de la lumière qu'il s'est aussi intéressé aux scènes de fêtes nocturnes venitiennes. Sa Fête de nuit à l'église San Pictro in Castello est marquée d'un bleu foncé d'une intensité lumineuse. Les gravures de l'artiste sont aussi révélatrices de son talent de dessinateur. Il a traduit au trait les lumières de la ville, les scènes quotidiennes et des paysages. Dans ses dernières années, Canaletto a accordé une plus grande attention à la perspective. Sa touche est plus fluide. Les personnages sont saisis dans leur action et la couleur appliquée avec légéreté plus en aplat.

L'exposition par sa présentation par collection témoigne aussi du lien de l'artiste avec les autres pays. Son oeuvre est partagée à la fois dans des grandes collections russes et d'autres anglaises. C'est l'artiste de nombreuses commandes. Au sous-sol, le film de David Unger permet de poursuivre la visite en nous rappelant l'oeil de Canaletto, sa technique et son histoire de peintre de commandes. Il met l'accent sur la différence entre la Venise d'aujourd'hui et la Venise du peintre. Canaletto a saisi une Venise éternelle, véritable décor, qui semble avoir perdu aujourd'hui de sa grandeur absolue.

Canaletto à Venise, une exposition à découvrir jusqu'au 10 février

Une dernière nocturne exceptionnelle est prévue lundi 4 février

au Musée Maillol, Paris

Commenter cet article