Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Cette année encore, le Domaine de Chaumont-sur-Loire nous gratifie d'expositions d'œuvres d'un panel d'artistes internationaux !

Le couple d'artistes Anne et Patrick Poirier qui travaillent sur la mémoire et l'archéologie sont en quelque sorte les invités d'honneur du Domaine. Ils ont conçu 8 installations disséminées dans le parc et le château, faisant référence à l'histoire du Domaine de Chaumont-sur-Loire, et ravivant une mémoire des lieux : Dans l'ancien manège à poneys, ils ont imaginé qu'à l'origine l'endroit était une volière qui aurait été ensuite détournée de son rôle initiale... D'autres œuvres sont dissimulées dans les coins du parc... (Jusqu'au 3 novembre)

IMG_5791.JPGBob Verschueren artiste engagé vis à vis de la nature et travaillant exclusivement à l'aide de matériaux naturels proposent trois installations qui traitent du "Règne végétal" et qui magnifie l'arbre. Son installation dans l'ancienne étable à vaches  est très pédagogique, l'artiste y présente une sorte de musée de la branche d'arbre. (Jusqu'au 3 novembre - Photo ci-contre)

Revenons maintenant du côté des Ecuries... Le collectif Art Orienté objet a recomposé un arbre à partir des parties ramifiées récupérées après une déforestation au Cameroun. Là aussi, l'écologie et l'arbre sont traités avec grande poésie, même si la réalisation semble être plus conceptuelle. (Jusqu'au 3 novembre)

IMG_5728.JPGLa jeune artiste Marie Denis intervient, elle, dans une des salles de la grange aux abeilles pour y installer "La Main paysage" : des tressages d'osier et de carex, un jeu sur les échelles qui fait référence aux contes de fées. (Jusqu'au 3 novembre - voir photo)

Encore un peu de délicatesse et de poésie avec le travail de Karine Bonneval... Elle intervient subtilement sur les plantes en pots présentes dans quelques pièces du château. (Jusqu'au 3 novembre) Dans le château, plusieurs salles sont réservées aux photographies de Thibaut Cuisset, de Marc Deneyer, de Toshio Shimamura. (Jusqu'au 31 août)

Pour finir la visite, n'oubliez pas la grande serre qui est habitée pour la première fois par un artiste : Côme Mosta-Heirt (jusqu'au 3 novembre). Juste en face dans un autre corps de bâti, venez aussi contempler les photographies d'arbres en hiver de Marie-Jésus Diaz. (Jusqu'au 31 août)

Et bien sûr, ne manquez pas le Festival international des jardins jusqu'au 17 octobre !

Pour plus d'informations, le site internet du Domaine de Chaumont-sur-Loire.

Commenter cet article