Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Les artistes présents à l'exposition Aires de jeux s'interrogent sur les différentes formes d'existence de l'aire de jeux. Nous avons connu toute une époque où les jeux pour enfants, dans les parcs, étaient stéréotypés. Aujourd'hui, paysagistes et designers réfléchissent à de nouvelles formes d'aires de jeux. Les artistes ont aussi décidé de repenser l'aire de jeux. Certaines oeuvres jouent sur des rapports d'échelles inversées. Le spectateur est face à des oeuvres ludiques, mais non manipulables. Il peut retrouver un regard d'enfant face aux oeuvres. D'ailleurs, le tapis de jeu "Line" de Katsumi Komagata invite à la participation du spectateur, à une manipulation par sa forme ; pourtant, l'oeuvre est à apprécier seulement avec les yeux... La sculpture "Tatlina" de Karina Bisch peut faire penser à une structure à arpenter, une structure de jeu pour enfants (des éléments structurels simples et de couleurs primaires). Il s'agit, en réalité d'une réinterprétation du Monument pour la IIIe internationale de l'artiste constructiviste russe Tatlin. Des vidéos de Corin Sworn et de Seth Price traitent des différentes formes d'aires de jeux. Dans la sculpture d'Anita Molinero, on retrouve la dimension anthropique des aires de jeux produites en série. Pierre Székely réalisa des "sculptures-jeux", sculptures adaptées à la taille des enfants. Des dessins sont aussi présents. Chez Robert Morris, il est question de la dimension carcérale des aires de jeux. La seule oeuvre dite praticable de l'exposition a été commandée à Florence Doléac, designer. "Adada" est une oeuvre invitant à la nonchalence à la rêverie et qui propose aux enfants comme aux adultes de reveiller un côté ludique et une forme d'instabilité de l'assise.

Un parcours à ciel ouvert "Agility" de Simon Nicaise est proposé dans la ville de Vélizy-Villacoublay. L'artiste a choisi de présenté un parcours de sport canin à échelle humaine. Les éléments du parcours là aussi font référence au contrôle du corps que l'on retrouve dans les aires de jeux standardisées.

Une seconde exposition aura lieu au Quartier, centre d'art contemporain de Quimper.

Aires de jeux, Contre-emplacements

Centre d'art de L'Onde à Vélizy-Villacoublay (78)

Jusqu'au 4 juillet

 

Commenter cet article