Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

L’exposition « Abes Fabes Kartoflyabes » proposée au Palais des Beaux-Arts de Paris nous invite à des expériences de perception de paysages. Alice Narcy a conçu une scénographie qui implique un déplacement du regard dans de multiples directions vers des vues de paysages et de nature. Nous sommes incités à la fois à prendre de la distance, de la hauteur et à centrer notre regard pour observer de près. « J’ai pensé l’accrochage de manière intuitive, j'ai visé un équilibre souple et dynamique... l'accrochage est pensé comme un paysage (choses au sol : embûche) en hauteur, ou accrochée en bas, le corps est engagé, comme quand on arpente une montagne par exemple » précise la curatrice de ce projet. Certaines œuvres attirent l’œil, sollicitent l’attention et impliquent un temps de compréhension, d’autres sont directement accessibles.

Différentes techniques photographiques sont révélées, chambre claire, équation mathématique, cyanotype, film, tirages accrochés aux murs. Les œuvres témoignent d’une diversité d’approches de l’image et permettent d’en avoir une définition ouverte et affinée. Les artistes expérimentent des procédés pour rendre compte d’explorations de territoire et témoigner de découvertes de sites lointains. Les cyanotypes sur bois de Sarkis Torossian & Gaspar Nicoulaud dévoilent des paysages de mer qui invitent à rêver à un ailleurs. L’image de Constance Nouvel nous fait songer à deux décors de paysages et joue sur l’illusion d’une nature recomposée, idyllique. Trouble d’Isabella Hin propose un jeu de perception à travers l’eau, où la lumière dans les vagues bouleverse la netteté des éléments mouvants.

En nous promenant dans l’exposition, nous devenons nous-même chercheurs et occupons des postures d’enquêteurs, à la rencontre de lieux éloignés. Cette exposition nous offre un espace-temps de rêveries et de contemplation de lieux de nature

Pauline Lisowski

Palais des Beaux-Arts de Paris,

Curatrice : Alice Narcy

Jusqu’au 4 avril sur rdv

 

vue de l'exposition, crédit : Nicolas Brasseur

vue de l'exposition, crédit : Nicolas Brasseur

vue de l'exposition, crédit : Nicolas Brasseur

vue de l'exposition, crédit : Nicolas Brasseur

vue de l'exposition, crédit : Nicolas Brasseur

vue de l'exposition, crédit : Nicolas Brasseur

vue de l'exposition, crédit : Nicolas Brasseur

vue de l'exposition, crédit : Nicolas Brasseur

Commenter cet article

cadeaux deces 27/03/2021 18:26

merci énormément de cette information