Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

L’abbaye de Bon-repos accueille depuis quelques années des artistes en résidence qui prennent le temps de découvrir le site pour créer. Leur proposition s’inscrit en relation avec le lieu et avec la dynamique associative engagée qui fonde la prospérité de ce domaine. Telle que l’affirme la directrice « l’artiste est invité selon un cahier des charges qui stipule que ce projet doit faire écho au lieu et qu’il impliquera une équipe de bénévole. » Ce cadre offre pour l’artiste l’occasion de réaliser une œuvre spécifique en prenant compte de l’architecture, de l’environnement et de l’histoire de ce lieu.

Cette année, suite à une résidence Trevor Leat a construit avec une équipe de bénévoles, un arbre à vœux en branches d'osier qui semble émerger d’un terrain enherbé, au centre du cloître. Il prend vie au contact de la végétation qui vient le recouvrir. Cette installation répond d’autant plus à l’un des objectifs du projet d’invitation des artistes contemporains en ce lieu, le respect de la nature. En prenant le temps de bien regarder, un personnage apparaît parmi ses entrelacements. Une chouette surgit au regard des plus attentifs. Ces présences seraient les gardiens de cet être vivant. Aux visiteurs d’y être conviés à y insérer des vœux. L’œuvre convoque une tradition celtique et des récits communs à l’Ecosse et à la Bretagne. Elle témoigne d’une énergie, d’un flux, de rituels. Elle contient en elle la mémoire de l’ensemble des personnes qui se sont impliquées dans sa création.

A découvrir également L'Echelle des gris, une œuvre de Marc Didou, qui fait suite à son attention vers un arc en ogive. Il rend hommage aux bâtisseurs d’antan et se découvre selon la lumière. Ce qui redonne une présence au vitrail disparu de l’église abbatiale. Cette œuvre réalisée pour le lieu a fait l'objet d'une acquisition par le Conseil départemental des Côtes d'Armor en 2018, département également propriétaire du monument. Elle apparait selon les moments de la journée comme si un fantôme des constructeurs surgissait. Elle répond à la puissance de la lumière si importante en ce lieu où règne le calme, propice à la méditation.

Dans une des salles, les plus hautes de l’abbaye, nous pouvons prendre le temps d’aiguiser notre regard pour apprécier l’œuvre Rêves stellaires de Julien Salaud, créée en 2018. Celle-ci fait référence aux légendes et aux rêves de cette bâtisse historique. L’artiste nous invite à plonger notre regard dans un espace infini, de lignes tissées, qui nous guident dans un univers de lumière noire, peuplé de créatures, animaux et êtres hybrides inspirés par la légende fondatrice de l’abbaye. Son œuvre fut réalisée avec la complicité de bénévoles de plusieurs générations, les fidèles des projets artistiques menés à l’abbaye et des étudiants de l’école d’art de Lorient.

Ainsi, ce lieu patrimonial développe un projet artistique qui répond à l’esprit de communion, d’échange et de partage. Les œuvres d’art contemporain font surgir des traces de la mémoire de ce site. Elles nous invitent à redécouvrir son architecture et durant un temps nous offrent un espace-temps de réflexion, de rêve, de contemplation.

Pauline Lisowski

Des œuvres à voir jusqu'au 31 octobre à l'abbaye de Bon-repos, Côtes d'Armor

L'arbre à voeux de Trevor Leat ©Michel Menguy

L'arbre à voeux de Trevor Leat ©Michel Menguy

L'échelle des gris de Marc Didou, mai 2017 © Michel Menguy

L'échelle des gris de Marc Didou, mai 2017 © Michel Menguy

Rêves stellaires de Julien Salaud, ©Michel Menguy

Rêves stellaires de Julien Salaud, ©Michel Menguy

Commenter cet article

DE BIASI Sylvie 19/09/2019 12:06

Magnifique texte et l'arbre à voeux est splendide !