Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Erwin Redl s’est emparé de l’espace de la Fondation EDF pour créer une œuvre immersive. Le visiteur en y entrant interagit avec elle. Elle n’est pas tant à contempler qu’elle comme s’offre comme un espace lumineux qui joue sur notre stimulation rétinienne. Cette œuvre, spécifiquement conçue pour cette exposition fait partie de la série Matrix (déclinée aux Etats-Unis, en Autriche, en Italie, en Allemagne et en Corée du Sud). Erwin Redl utilise la lumière artificielle pour toutes ses propriétés à la fois physiques, plastiques et immatérielles. Ses œuvres emplissent l’espace de couleurs et de lumières.

Il réalise ici un champ de milliers de lumières LED qui varient lentement entre le rouge et le bleu. Ces deux couleurs délimitent le cercle chromatique visible et symbolisent des émotions opposées, de la puissance, de la vivacité au calme et à la rationalité. Dans cette atmosphère de luminosité colorée, nous sommes invités à déambuler et à prendre notre temps de découvrir l’installation selon différents points de vue. Cette œuvre modifie nos repères et nos distances. Les variations de couleurs semblent réagir à nos émotions et permettent la perception de notre propre corps dans l’environnement.

L’impression d’immensité de l’espace se révèle encore plus forte depuis l’étage. Une sensation d’un lieu qui n’en finit pas où plonger son regard et se sentir ailleurs, dans un monde infini surgit alors. Nous sommes conviés à admirer le spectacle lumineux et le ballet de visiteurs qui prennent plaisir à se promener dans cette forêt de lumières colorées.

Une salle blanche offre une pause dans ce parcours labyrinthique. Y sont présentées deux œuvres tout aussi captivantes. Reflection on Patterns and Signs v2 et Dial, White-Red White-Blue v2 hypnotisent, conduisent notre regard à s’arrêter et à se laisser surprendre par la rapidité des changements et clignotements de lumière.

Spectaculaire, cette exposition nous conduit à ressentir l'énergie de la lumière et des couleurs qui se diffuse dans notre corps. Elle propose une expérience esthétique à la fois visuelle et haptique et active nos sens en donnant l’impression qu’on peut toucher la lumière et que celle-ci nous suit.

Une exposition vibrante à expérimenter jusqu’au 3 février,.

 

Matrix XV (2007) (c) Ace Gallery Beverly Hills California

Matrix XV (2007) (c) Ace Gallery Beverly Hills California

Light Matters_FondationEDF_copyright Vincent Baillais_agenceTOMA_

Light Matters_FondationEDF_copyright Vincent Baillais_agenceTOMA_

Light Matters, une exposition d'Erwin Redl, une promenade dans un flux de lumières colorées
Light Matters, une exposition d'Erwin Redl, une promenade dans un flux de lumières colorées
Light Matters, une exposition d'Erwin Redl, une promenade dans un flux de lumières colorées

Commenter cet article