Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Amandine Gollé prend plaisir à expérimenter et à dépasser les formats habituels et la technique de la gravure. Par sa grande maîtrise de l'outil, elle réussit à développer d'autant plus un travail délicat... Elle s'attache à créer de nombreux détails pour révéler une matière, une texture...

L'été dernier, pour les 6 week-ends d'art contemporain, Amandine Gollé présentait l'exposition "Le ciel est bas", dans laquelle les visiteurs étaient invités à rentrer dans une sorte de forêts d'insectes. Ils étaient confrontés à un face à face avec ces bêtes.

Cet été, depuis juin, l'artiste nancéienne présente sa collection d'insectes gravés dans la galerie de l'astrolabe du Muséum-Aquarium de Nancy.

On découvre une galerie de portraits d’insectes gravés, d'un côté, la gravure et de l'autre la matrice. Telle une entomologiste, Amandine Gollé a pris soin de les observer, de comprendre leur structure, elle a saisi leur forme et la multitude des matières et des lignes qu’on y peut voir sur leur corps.

Par cet accrochage, l'artiste révèle la magie de la gravure, ce médium qui lui offre la possibilité d’être toujours surprise, émerveillée. Avec son travail sur la force des rapports de contrastes entre le noir et blanc, entre des formes d’un noir intense et un réseau de lignes ou de formes blanches, Amandine Gollé met en lumière la beauté mystérieuse qu'on peut voir en chaque insecte. Le support comme l'impression révèle ici ses propres qualités. Le spectateur est incité à jouer à rechercher les paires. Il est aussi invité à plonger son regard dans les formes noires et à contempler la richesse et la diversité de leurs textures.

Géant, l’insecte disparaît presque, on le regarde autrement, tel un animal fascinant.

Cette collection d’insectes est un nouveau bestiaire fabuleux. On peut les imaginer tels des icônes, qu’on aurait doté de symboles. À travers le corps de chaque insecte, s’ouvre une infinité de dessins.

"Minuscules géants", une exposition à découvrir absolument jusqu'au 17 septembre.

Commenter cet article

SYLVIE DE BIASI 08/08/2017 13:56

A voir absolument...Merci Pauline. Je transmets à mes élèves !