Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Les peintures abstraites de Nicole Hassler offrent une expérience intense de la couleur. Sous ses compositions colorées se cache une référence à l'industrie des cosmétiques. L'artiste s'inspire des teintes de différents produits tels le vernis à ongles, le fond de teint ou encore le fard à paupières pour concevoir ses gammes colorées. Telle une alchimiste, elle extrait le potentiel pictural de ces produits pour créer son nuancier, un répertoire de couleurs et de formes. Par ses recherches sur les couleurs, elle interroge l'identité, la féminité et l'artifice du maquillage.

Pour sa seconde exposition à la galerie Arnaud Lefebvre, Nicole Hassler montre trois nouvelles séries de travaux. Un ensemble de peintures abstraites acryliques mates de forme rectangulaire, des compositions de bandes horizontales, présentent une gamme colorée proche de celle du teint de la peau. En effet, elle s'est inspirée de palettes de poudriers de grandes marques japonaise et française. La forme de ces objets est conservée et devient un modèle pour diverses déclinaisons possibles. Ses peintures sont comme des modules qui pourraient donner suite à une infinité de compositions dans l'espace. De la référence à la parure s'opère également un écho au décoratif.

Deux grandes peintures acryliques, ponctuées de petits points colorés, donnent l'impression d'un paysage cosmique. S'y approchant, le spectateur découvre une matière qui s'y est comme agglomérée. Nicole Hassler a pris soin de recouvrir la totalité de son support par une multitude de gouttes de peintures de cinq couleurs différentes.

Trois tondos sont constitués d'autres motifs colorés. Ils correspondent aux différentes surfaces des poudriers dits « Météorites ». La forme de l'œuvre fait écho à celle du produit cosmétique. Le lien est ici d'autant plus flagrant. Une relation s'opère avec les deux grandes peintures : Les titres Météorites Nuit et Météorites Voyage font référence à la même gamme de produits de beauté. L'artiste a extrait de celle-ci un ensemble de couleurs pour expérimenter une variété de techniques picturales.


Nicole Hassler transforme ainsi les couleurs des outils que la femme utilise pour se parer, en médium artistique. Elle révèle la diversité des camaïeux de couleurs inventés par les industries du maquillage. Elle met aussi en lumière de possibles relations entre le système de production des produits de beauté et ceux des procédés de fabrication de la couleur. Ses peintures, aussi abstraites soit-elles contiennent l'histoire de certains produits et témoignent d'une mode actuelle.

L'exposition de Nicole Hassler est à découvrir jusqu'au 28 janvier



 

vue de l'exposition, copyright : Aurélie Noury

vue de l'exposition, copyright : Aurélie Noury

Commenter cet article