Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Cette exposition réunit des artistes femmes de différentes générations dans un lieu insolite, Eofbis. Elle traitent de sujets aussi divers que le corps, l'architecture ou le végétal et expérimentent des recherches plastiques entre figuration et abstraction. Des liens subtiles s'établissent entre leurs oeuvres, dessin, peinture, sculpture, photographie, broderie... Celles-ci dégagent une force, une sensibilité, un certain humour ; elles nous mènent à une réflexion sur notre place dans la société.

Au premier niveau, les œuvres de Kacha Legrand et de Frédérique Lucien, autour des relations fond/forme, se font écho. Les dessins et broderies d'Elise Bergamini, plongés dans une douce lumière, dévoilent des fragments de corps, l'action du temps qui passe. Plus loin, la série de bouches, Galets, en céramique de Frédérique Lucien répond à cet ensemble. Une alcôve, comme un salon privé accueille les œuvres intimes de Mara Tchouadjian, univers à la fois mystérieux et érotique. Ses œuvres nous invitent à découvrir son jardin secret. Claire Maugeais développe un travail autour de l'architecture et de la ville. Ses œuvres de diverses techniques présentent un jeu entre le dessus et le dessous, l'envers et l'endroit. Marie Borgia a choisi la photographie comme médium pour s'exprimer. En suspens, des personnages apparaissent dans des ambiances lumineuses, des images proches de l'abstraction et de la peinture. Deux grandes lithographies de Frédérique Lucien, bleu et orange, créent un lien entre les deux espaces d'exposition.

Au second niveau, d'autres œuvres invitent au voyage et à la fiction. Face au grand paysage de Claire Maugeais, le spectateur peut promener son regard et ainsi donner libre cours à son imagination. Une série de dessins de Mara Tchouadjian se découvre comme une histoire à inventer. Une lithographie de Frédérique Lucien répond à une première

Chaque artiste a ici trouvé son territoire et un espace de partage de sa création.

Cet événement est également l'occasion de découvrir le site internet sunartgallery.fr, fondé par Philippe Suner, dédié aux artistes femmes.

Une exposition à découvrir encore aujourd'hui

Eofbis

15, rue St-Fiacre

Paris

 

 

 

 

Les amazones : une exposition d'artistes femmes dans un lieu chargé d'histoire
Les amazones : une exposition d'artistes femmes dans un lieu chargé d'histoire
Les amazones : une exposition d'artistes femmes dans un lieu chargé d'histoire
Les amazones : une exposition d'artistes femmes dans un lieu chargé d'histoire
Les amazones : une exposition d'artistes femmes dans un lieu chargé d'histoire
Les amazones : une exposition d'artistes femmes dans un lieu chargé d'histoire
Les amazones : une exposition d'artistes femmes dans un lieu chargé d'histoire
Les amazones : une exposition d'artistes femmes dans un lieu chargé d'histoire

Commenter cet article

SYLVIE DE BIASI 21/12/2016 14:12

Félicitations pour cette exposition intéressante de femmes AMAZONES ! Un titre prometteur !