Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Makoto Ofune porte son attention à la fois sur les atmosphères changeantes des paysages et sur les éléments naturels infimes qui les constituent. Il réalise ses peintures par un travail délicat de superposition de couches de pigments minéraux assemblés à l'aide d'une colle animale, sur du papier japonais. Par cette technique traditionnelle, il montre comment ces particules peuvent suggérer un tout, un espace qui contient la matière d'un territoire. Ainsi, il inscrit ses œuvres en relation avec une architecture ou un paysage pour faire naitre une harmonie visuelle. Les éléments naturels de la peinture et ceux de l'espace environnant se rencontrent. Ses peintures captent et diffusent les mouvements de l'air et les variations de lumière.

Dans l'église Saint-Merry, Makoto Ofune a trouvé les justes emplacements pour intégrer ses peintures et sculptures. Chacune rentre en relation avec ce lieu, s'y fond presque et joue sur la beauté de ses détails artistiques. Dans la chapelle Rococo, Reflection field, une tourmaline noire ponctuée de pigments, posée sur un piédestal blanc, suggère un possible trésor. Une grande peinture bleue, suspendue dans la nef, se laisse découvrir comme par hasard. Le visiteur peut y voir un ciel nocturne, un espace infini qui reflète la lumière. Cette installation in situ propose une expérience méditative. Sa perception change au fil des heures de la journée. Ce qui invite le spectateur à prendre le temps de la contempler et de laisser son esprit divaguer. Le parcours se poursuit dans la crypte où se trouvent deux œuvres, chacune baignée dans une douce lumière. La peinture bleue eternal#5 invite le spectateur à prendre le temps d'une promenade du regard pour saisir tous les éclats lumineux qu'elle renvoie. void p requiert également une attention particulière : des pigments naturels donnent un supplément de brillance à des pierres des fées. Cette œuvre évoque une possible trouvaille, un minéral précieux qui porterait en lui de nombreux symboles. Dans le claustra, l'artiste japonais a joué avec les teintes des pierres du mur pour y installer sa série de peintures Wave. Les couleurs et textures de ses pièces font écho à celles de l'architecture. Cette installation suggère aussi de potentielles relations entre les matières naturelles présentes dans la peinture et les propriétés plastiques et physiques des pierres.

Pour Makoto Ofune, cette exposition est aussi l'occasion de révéler la particularité architecturale de l'église Saint-Merry. Ses œuvres rentrent en résonance avec l'ambiance qui y règne. Les peintures changent en fonction de la lumière ; elles s'offrent comme des espaces de réflexion, où toutes sortes d'émotions et de pensées peuvent surgir.

Particules en symphonie, une exposition de Makoto Ofune, à découvrir absolument jusqu'au 3 septembre, dans l'église Saint-Merry, Paris.

copyright : Makoto Ofune
copyright : Makoto Ofune
copyright : Makoto Ofune
copyright : Makoto Ofune
copyright : Makoto Ofune
copyright : Makoto Ofune
copyright : Makoto Ofune
copyright : Makoto Ofune

copyright : Makoto Ofune

Commenter cet article