Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Hélène Muheim s'intéresse à la définition du paysage et à ses représentations. Sa pratique artistique est liée à ses voyages et ses explorations, promenades en montagne. Dans ses dessins, elle évoque le contact avec la nature, l'épreuve d'une ascension, le désir d'aller au bout et de se sentir conscient d'exister. Elle interroge le basculement de l'expérience esthétique d'un paysage vers son imagination et son au-delà.

À la galerie Pascaline Mulliez, elle présente un nouvel ensemble d’œuvres de divers formats qui offrent chacune une expérience esthétique d'un paysage. Par ses étranges cadrages, aux limites organiques et la blancheur du vide, l'artiste évoque des visions, des images de rêves. Ses petits dessins présentent des atmosphères oniriques, renvoient à des images de contes anciens...

Face au grand dessin Under the leaves, le spectateur découvre une végétation luxuriante. Derrière chaque feuille, une autre se révèle, dans un jeu de lumière. Hélène Muheim a élaboré une technique particulière de dessin. Elle travaille d'abord à la poudre de graphite et les ombres à paupières viennent rehausser de la couleur et des vibrations lumineuses. Elle cherche, dans ses compositions, à créer un jeu de perception. Son dessin Son âme est restée collée sous ma langue dévoile une forêt dans laquelle les éléments naturels et les animaux s'entremêlent et où surgit un cerf tel un fantôme. Cette œuvre nécessite un temps de contemplation pour que se découvre toute la diversité et richesse de ce paysage. Mountains and trees donne à voir deux horizons, une montagne et une forêt. Derrière, le fond d'un blanc profond laisse la place à l'imagination et à un certain mystère.

Pnoma, le titre de l'exposition raisonne comme une énigme. Il signifie souffle ; par ce choix, Hélène Muheim fait référence à la fois à ce mouvement dans l'air et cet élément vital, ce qui la guide lors de ses longues promenades.

À chaque dessin, le spectateur doit trouver sa place face au paysage. Il peut s'y sentir comme englobé par un foisonnement de nature, ou être face un horizon et même plonger son regard dans une image déformante.

Mountains and trees  200 x 210 cm - poudre de graphite et ombres à paupière sur papier, copyright Hélène Muheim

Mountains and trees 200 x 210 cm - poudre de graphite et ombres à paupière sur papier, copyright Hélène Muheim

Under the leaves  200 x 210 cm - graphite et ombres à paupière sur papier, copyright Hélène Muheim

Under the leaves 200 x 210 cm - graphite et ombres à paupière sur papier, copyright Hélène Muheim

Son âme est restée collée sous ma langue  200 x 210 cm - graphite et ombres à paupière sur papier, copyright Hélène Muheim

Son âme est restée collée sous ma langue 200 x 210 cm - graphite et ombres à paupière sur papier, copyright Hélène Muheim

Commenter cet article

SYLVIE DE BIASI 26/04/2016 10:20

Les montagnes de Pauline !