Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Léa Barbazanges porte son attention sur les matériaux, naturels, bruts, pris pour leur qualité plastique. De ses collectes, elle prend soin de les connaître. Ce processus l'amène parfois à des rencontres et échanges avec des scientifiques.

À la galerie Graphem, l'artiste présente un ensemble d’œuvres qui invitent à regarder autrement les matières naturelles. Ses compositions, qu'elle nomme «assemblages organiques» Page d'ailes et Page de Papaveraceae semblent fragiles, comme si le moindre souffle allait les abîmer. Elle travaille avec une grande délicatesse. Elle choisit méticuleusement chaque élément, s'y attache et révèle son identité. Les petits détails de la nature qu'on ne voit plus sont ainsi mis en lumière et leur beauté se révèle.

Au sol, la pièce intitulée Cristaux attire la curiosité du visiteur et l'amène à s'en approcher. En se penchant, il découvre les subtils dessins inscrits dans la matière. La série Optiques, douze photographies de cristaux vus à travers une lentille, lui fait écho. Un lien avec la science et ses modes d'observation en émane. Le spectateur peut contempler l'infiniment petit et prendre plaisir à cette fascination que procure la vision de la matière naturelle ou minérale.

À l'intérieur de la petite galerie, les œuvres obligent le visiteur à une certaine vigilance. Léa Barbazanges montre la fugacité de la nature, la fragilité de la vie...

Une exposition à découvrir absolument jusqu'au 8 mai à la galerie Graphem.

Commenter cet article