Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Depuis octobre 2015 et pour 18 mois à venir, Mara Fortunatović est en résidence au Pavillon des Indes de Courbevoie. Ce qui lui permet d'approfondir un travail sur l'espace et sur sa perception. L'architecture du pavillon l'amène à envisager d'autres terrains d'expériences, de jeu de constructions et de points de vue. Elle a invité Jean-Baptiste Lenglet à collaborer avec elle à un projet global alliant une exposition-installation et des œuvres dans la ville.

L'exposition que proposent les artistes consiste en une scénographie, un travail d'architecture in situ. Ils réagencent et redécoupent l'espace. Des murs, cimaises sont des supports pour les photographies d'architectures de Jean-Baptiste Lenglet et des châssis évidés sont comme des fenêtres pour leur perception. Les œuvres des deux artistes dialoguent, se fondent ensemble. Au visiteur de se promener, d'oser contourner les parois pour voir les images. Malgré l'étroitesse du pavillon, le parcours de l'exposition suppose un temps long pour découvrir l'ensemble du projet.

Dans le centre ville de Courbevoie, trois œuvres ont été placées sur des panneaux publicitaires. De loin, des formes du blanc immaculé au gris attirent le passant. De près, il saisit différents plans qui créent une profondeur. Les lignes prolongent celles des bâtiments. Par cette installation, Mara Fortunatović va plus loin dans sa recherche sur la perception et sur l'utilisation du blanc, comme capteur de lumière. Les éléments de l'espace public deviennent un dispositif de vision de l'architecture. L'installation se transforme en fonction des heures du jour et de la nuit.

Sur le Parvis de la Défense, deux vidéos, le diptyque Cute Cube Vision de Jean-Baptiste Lenglet sont diffusées sur des panneaux digitaux publicitaires. Ce projet, lui aussi, interroge notre façon de regarder et offre une occasion de percevoir autrement l'espace urbain.

Cette manifestation artistique dans et hors les murs offre multiples expériences de l'architecture. Mara Fortunatović a ainsi commencé à prendre la mesure du territoire où elle est résidence.

À découvrir absolument jusqu'au 27 février.

Pauline Lisowski

Cute Cube Vision, une proposition de Mara Fortunatović et Jean-Baptise Lenglet : expositions et installations dans la ville
Cute Cube Vision, une proposition de Mara Fortunatović et Jean-Baptise Lenglet : expositions et installations dans la ville
Cute Cube Vision, une proposition de Mara Fortunatović et Jean-Baptise Lenglet : expositions et installations dans la ville
Cute Cube Vision, une proposition de Mara Fortunatović et Jean-Baptise Lenglet : expositions et installations dans la ville

Commenter cet article