Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Quentin Lefranc, Emilie Duserre et Lucie Le Bouder ont eu carte blanche pour proposer une exposition à la galerie Mélanie Rio. Inspirés par ce lieu atypique, une galerie-appartement, les jeunes artistes ont choisi de faire dialoguer leurs œuvres avec celles d'autres artistes Sophie Kitching, Alexis Judic et Juliette Mogenet, ainsi que celles d'artistes de la galerie, la plasticienne Delphine Deguislage et le photographe Patrick Tourneboeuf. Au fur et à mesure d'échanges et de dialogues, ils ont trouvé les accords entre les pièces et l'espace. Les œuvres se mêlent, s'imbriquent et créent comme des obstacles. Leur association compose un rythme de vides et pleins qui redessine l'espace.

Du dessin à la sculpture, l'installation in situ de Lucie Le Bouder se déploie dans l'espace, telle une ramification. Investissant la galerie, elle relie les œuvres, de divers médiums, sculptures, photographies, dessins et vidéo. Celle de Delphine Deguislage, des modules à redisposer et celle de Quentin Lefranc, entre peinture et sculpture, entre la construction et la déconstruction, y sont comme encerclées, pris dans cette structure. Ce qui suggère un jeu de composition et d'assemblage.

La ligne jaune de Lucie Le Bouder guide le visiteur vers la suite de l'exposition, au sous-sol. Les artistes, par leur agencement d’œuvres, ont reconfiguré l'espace. Emilie Duserre y a installé une pièce qui en redéfini les limites : une sculpture créée à partir de plis. Quentin Lefranc a disposé une toile au plafond. L'œuvre de Sophie Kitching vient elle redonner de la lumière.

Cette exposition fonctionne comme une installation in situ qui oblige le visiteur à un certain parcours pour appréhender les œuvres. Les artistes révèlent ainsi la manière dont le cadre architectural détermine un projet d'accrochage.

À découvrir absolument jusqu'au 12 mars

©Erwann Le Gars
©Erwann Le Gars
©Erwann Le Gars
©Erwann Le Gars
©Erwann Le Gars
©Erwann Le Gars
©Erwann Le Gars

©Erwann Le Gars

Commenter cet article