Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Marc Bellini porte une attention méticuleuse sur les végétaux, pour raconter des histoires, celles de personnes et de lieux traversés. Chaque promenade en ville et voyage dans des milieux naturels, possible périple, l’amène à récolter des plantes et à les photographier. Fortement inspiré par la botaniste et photographe Anna Atkins, dans sa quête, cet artiste herborise les espaces parcourus et cherche à mettre en lumière les individus et leur rendre un certain hommage.

Si l'herbier est un objet d'étude scientifique, il est aussi précieux, d'une mystérieuse beauté qui attire et aspire le respect. Ceux de Marc Bellini, ses "fictions végétales", témoignent d'un lieu et parle de ses habitants. D'ailleurs, à la place du nom de la plante, on trouve celui de l'endroit de la cueillette. L'herbier et la photographie, deux outils et médiums à la fois scientifique et artistique se rejoignent : chaque végétal est un comme un portrait, une trace, une impression qui fige un instant.

À la galerie Olympe de Gouges, sa série Les eaux sombres montre des plantes issues des mers, lacs, canaux et fleuves de l’Europe, là où sont passés des immigrés illégaux. Sur un fond noir, le végétal laisse parfois imaginer un voile, une présence fantomatique. Sorti de son milieu, il révèle ces personnes invisibles. Une carte de l'Europe fait écho à leurs déplacements et indique le territoire de récolte. Marc Bellini, par ses relevés et ses photogrammes, fait surgir la mémoire des inconnus.

Ses œuvres renvoient au plaisir de la cueillette des plantes, tels des cadeaux. Elles font également référence au voyage et au langage du végétal. Ainsi, la plante renferme une réflexion sur notre société et sur l'identité. Elle véhicule une partie d'un lieu et d'un événement qui le marque.

Les eaux sombres, une exposition de Marc Bellini, à découvrir absolument jusqu'au 7 décembre.

photographie de Pauline Lisowski

photographie de Pauline Lisowski

Photographies de Marc Bellini, les deux premières oeuvres, Anadyomène
Photographies de Marc Bellini, les deux premières oeuvres, Anadyomène
Photographies de Marc Bellini, les deux premières oeuvres, Anadyomène
Photographies de Marc Bellini, les deux premières oeuvres, Anadyomène
Photographies de Marc Bellini, les deux premières oeuvres, Anadyomène

Photographies de Marc Bellini, les deux premières oeuvres, Anadyomène

Commenter cet article