Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Carmengloria Morales établit avec la peinture un long travail d'expérimentation et de réflexion. Elle élabore ses toiles dans une relation physique et sensible.

À la galerie Arnaud Lefebvre, elle a composé son exposition, en travaillant sur un bel équilibre entre ses petites toiles de formes rondes et ses diptyques. Les œuvres se répondent et créent un nouvel espace. Le spectateur est invité à plonger son regard dans la peinture, il circule ainsi dans une sorte de paysage cosmique, Les gestes de l'artiste se révèlent au travers des jeux de strates de couleurs intenses, mêlées à de la poudre de métal. Chaque toile semble incarner différents moments de concentration et de pensée de l'artiste par rapport à son travail pictural.

L'exposition interroge notre relation physique à la peinture. Pour Carmengloria Morales, voir une toile, selon son format, confronte le corps du spectateur à l'espace. Cette réflexion sur la perception de la peinture se retrouve également dans ses diptyques, une peinture mise en tension avec son support, un vide qui produit de la spatialité. Elle a découvert la puissance d'un dialogue avec l’œuvre finie et son absence. Sur papier, l’œuvre se fond dans le mur et son support ramène le spectateur à comprendre qu'il est bien en train de contempler un tableau. L'artiste nous montre que la peinture reste un défi, un espace à maitriser.

L'exposition de Carmengloria Morales est à découvrir absolument jusqu'au 30 mai, à la galerie Arnaud Lefebvre, Paris

Crédit photo : Arnaud Lefebvre
Crédit photo : Arnaud Lefebvre
Crédit photo : Arnaud Lefebvre
Crédit photo : Arnaud Lefebvre

Crédit photo : Arnaud Lefebvre

Commenter cet article