Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Claire Trotignon s'intéresse aux systèmes de représentation de l'espace. Elle construit, à partir de fragments de cartes, de gravures et de cartes postales, des paysages composites. Avec ces éléments, elle développe un vocabulaire de signes graphiques. L'artiste explore à la fois le motif comme forme pour elle-même et la composition d'espaces où s'intègrent en harmonie et en décalage paysages et éléments architecturaux. Entre dessin et collage, ses œuvres oscillent ainsi entre espaces construits et espaces déstructurés, dans un jeu de va et vient passé/futur et dans un rapport plan/volume qui créent une certaine confusion. Celles-ci évoquent des lieux imaginaires, qui semblent hors du temps, telles des utopies.

Pour son exposition à la galerie de Roussan, Claire Trotignon s'est intéressée aux premières théories mathématiques de la perspective apparues à Florence au début du quattrocento. Le titre "Let's build a home", est déjà porteur d'un imaginaire. Dans la série Private place, se révèlent d'étranges espaces, dans lesquels nous pouvons voir des jardins à la française, des petits théâtres ou des tombeaux, des piscines et des plongeoirs ou des arcs en plein cintre d’églises romanes.

Si certaines œuvres nous laissent percevoir des paysages et des architectures, d'autres jouent sur notre perception. De loin, face à une série de collages Explosion, on perçoit un éclatement de formes qui invitent à s'approcher et à observer chaque image comme un détail de paysage ou d'architecture. De là, naît une esthétique contemporaine qui emprunte au romantisme. Le spectateur, face à ces paysages peut aller jusqu'à faire l'épreuve du sentiment du sublime. Claire Trotignon établit des parallèles entre les codes d'une culture contemporaine et ceux de l'histoire de l'art. Le collage A little river, a great dam, a beautiful lake #4, composé à partir de cartes postales, montre lui, un paysage qui joue sur la confusion des échelles et des repères spatiaux.

Des petits volumes complètent ce travail : des architectures étonnantes, maquettes, où le vide laisse place à des possibilités de récit.

Claire Trotignon interroge ainsi les concepts de mesure et d'échelle de l'espace, telles des règles avec lesquelles on peut jouer. L'exposition que lui consacre la galerie de Roussan révèle ainsi la diversité de son travail : chaque médium est choisi pour ses qualités propres et l'artiste développe le dessin selon les techniques du sculpteur.

Claire Trotignon, Let's build a home, une exposition à découvrir absolument jusqu'au 30 avril.

Claire Trotignon, Let's build a home : entre dessins, collages et volumes pour construire des espaces composites
Claire Trotignon, Let's build a home : entre dessins, collages et volumes pour construire des espaces composites
Claire Trotignon, Let's build a home : entre dessins, collages et volumes pour construire des espaces composites

Commenter cet article

SYLVIE DE BIASI 11/04/2015 13:51

Comme cela devait te plaire !