Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

L'artiste Mathieu Weiler a carte blanche à la galerie Brun Leglise. Son exposition interroge les multiples sens de la déambulation. En invitant un panel d'artistes qui travaillent sur des médiums variés, il propose au spectateur une promenade à travers des œuvres qui condensent une histoire ou font éprouver une expérience perceptive.

Au sol, la pièce du duo Nathalie Brevet et Hughes Rochette déclenche des éclats lumineux en fonction du mouvement du spectateur. Cette lumière peut ici faire écho à celle qui nous éclaire parfois dans l'espace urbain. S'il est question de déplacement dans cette exposition, François Boisrond dans sa peinture met à l’œuvre un décalage. Nous pensons être face à un paysage de campagne alors que l'artiste nous révèle les espaces de nature en retrait des grandes foires d'art contemporain. Un jeu sur le décadrage apparait dans la peinture de Mathieu Weiler. L'artiste dévoile une percée à travers des arbres. Elle transporte le spectateur dans un univers quasi cosmique qui incite à rêver. D'autres artistes témoignent d'un voyage, tel qu'Olivier Masmonteil, qui, en parcourant le monde, réalisa une immense série de petits tableaux de ciel. Ici, l'ensemble sélectionné peut révéler une certaine égalité entre des sites extrêmement différents.

Eric Tabuchi a dressé une sorte d'alphabet, à partir d'une série de photographie des lettres situées à l'arrière de camions. Avec une pointe d'humour, ce projet rejoint la photographie documentaire. Marie-Jeanne Hoffner, elle, fait référence au voyage autour de sa chambre.

Si certaines œuvres portent en elles un possible cheminement, un récit à reconstituer, d'autres permettent de découvrir un paysage urbain ou de campagne. Sous le titre de "déambulations", cette exposition révèle l'importance du regard sur les situations du quotidien et sur notre relation parfois intime à une nature changeante et furtive.

Journée performance le samedi 14 février à partir de 15h avec Nathalie Brevet_Hughes Rochette, Jean-François Guillon, Didier Galas, Rémi Ucheda et Elizabeth Saint-Jalmes.

"Démabulations", une exposition à découvrir absolument jusqu'au 21 février

Crédit photo : Mathieu Weiler
Crédit photo : Mathieu Weiler
Crédit photo : Mathieu Weiler
Crédit photo : Mathieu Weiler

Crédit photo : Mathieu Weiler

Commenter cet article