Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Habitués à travailler in situ, les Frères Chapuisat réalisent des œuvres souvent monumentales et pénétrables, en bois, qui invitent à un parcours et à une expérience physique d'un espace. Ils s'emparent alors de l'architecture du centre d'art contemporain La Maréchalerie pour créer une " archi-sculpture". Ils ont repris la structure de la charpente pour la construire, à l'aide d'un assemblage de poutres en chêne. Le titre de l'exposition "Le culte de l'archipendule" est une invitation à imaginer une possible histoire. Les artistes ont choisi de jouer le trouble entre l'objet, la sculpture et l'architecture. Ils font ici référence à un instrument de mesure, l'archipendule, qui servait à mesurer l'horizontalité d'une surface.

Occupant tout l'espace, cette structure architecturale instable modifie la perception du lieu. Elle en redéfinit ses limites et compose un étroit passage pour le spectateur. Il est invité à en faire l'expérience, y rentrer et en sortir avec prudence, faisant l'épreuve d'un jeu de prise de risque. Cette œuvre permet par le déplacement de notre corps d'appréhender l'espace du centre d'art. Elle conjugue l'exploration de l'extérieur par l'intérieur et d'une architecture fermée où passe la lumière, par l'extérieur. Elle invite à vivre une sorte de rite de passage. Ainsi, chacun peut la voir comme un autel, une chapelle ou bien une cabane.

Une exposition à découvrir jusqu'au 14 décembre

Les Frères Chapuisat investissent le centre d'art contemporain la Maréchalerie avec une "archi-sculpture"

Commenter cet article