Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Cette année, dans sa grange consacrée à l'art contemporain, Alyne Rosenkrantz réunit des œuvres autour de la thématique des turbulences. Plus picturale, cette exposition présente des artistes qui interrogent la peinture et le dessin comme médium à réinventer et à reconstruire. Les installations in situ sont toujours au rendez-vous, pour proposer une expérience esthétique de ce lieu d'art contemporain insolite.

Le rez-de-chaussée de la grange est encore une fois investi par les artistes, qui se servent de ses éléments architecturaux pour y installer leurs pièces et réaliser des projets in situ. Jean-Paul Mougeot a créé une mise en scène de ses dessins, qui raconte une histoire, en une sorte de cabane déstructurée. Une projection vidéo au sol implique encore plus le mouvement du regard. Les gisants de Brigitte Bourdon semblent provenir d'un songe, installés dans les abreuvoirs. Résolument turbulente, l’œuvre de Juliette, Paul et René Hippert est une machine circulaire en mouvement : une multitude d'yeux bougent, hypnotisant le spectateur.

À l'étage, des installations et des sculptures in situ tentent d'occuper l'espace, entre des séries de peintures et galeries de portraits. Les photographies de Stéphane Lempereur jouent sur le caché et le dévoilé, dans un couloir créé par la palissade peinte d'Hysteri.art. D'autres interventions de cet artiste adepte du pochoir sont également installées dans le jardin. DBO - Olivier Irthum a réalisé une œuvre qui interagit avec le spectateur. À partir de 100 pneus de vélos usagés, de bandes de miroir souple et de rubans de lumière L.E.D, il crée un tourbillon cinétique. Ouverte, sa pièce suspendue invite les spectateurs à un face à face, plongeants dans les vibrations de lumière. L'installation de Sidonie Hollard, quant à elle, provoque une surprise chez le spectateur. Daniel Mestanza a également investit un espace. "Sanctus Balaenam" est une baleine de papier articulée. Elle s'illumine dans un léger mouvement. La robe volante réalisée par des élèves du Lycée Professionnel Régional de Toul nécessite d'être activée : Pédaler provoque l'envolée de la robe blanche. En tout, plus de 20 artistes métamorphosent la grange, devenue lieu de découverte, de promenade et d'expériences esthétiques. S'ajoute au parcours, la visite du jardin où Alyne Rosenkrantz exprime sa créativité et sa sensibilité à la nature et aux plantes. Comme chaque année, Olivier Irthum et Jérôme Lehericher réalisent un subtil travail de mise en scène par la lumière.

Turbulences, une exposition à découvrir à la galerie Tem, Goviller, (54).

Encore un dernier dimanche d'ouverture !

Turbulences à l'oeuvre, à la galerie Tem, espace d'art contemporain en milieu rural (54)
Turbulences à l'oeuvre, à la galerie Tem, espace d'art contemporain en milieu rural (54)
Turbulences à l'oeuvre, à la galerie Tem, espace d'art contemporain en milieu rural (54)
Turbulences à l'oeuvre, à la galerie Tem, espace d'art contemporain en milieu rural (54)
Turbulences à l'oeuvre, à la galerie Tem, espace d'art contemporain en milieu rural (54)
Turbulences à l'oeuvre, à la galerie Tem, espace d'art contemporain en milieu rural (54)
Turbulences à l'oeuvre, à la galerie Tem, espace d'art contemporain en milieu rural (54)

Commenter cet article

Dubois therese 30/09/2014 20:14

Très bel endroit, à voir. Beaucoup l'originalité.

SYLVIE DE BIASI 29/09/2014 21:28

Vision de l'exposition très intéressante !