Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Grâce à l'initiative de l'Association Art en ville, le site du fort d'Aubervilliers devient pour un temps, un lieu d'expression artistique à ciel ouvert. En tant qu'urbaniste, Olivier Landes a la conviction que l'art doit s'intégrer au contexte urbain. Le fort fut tour à tour un site militaire, un point de rassemblement pour les contre-cultures (du punk au hip-hop) dans les années 1980, une fourrière et un casse-auto puis un lieu de création et d’expérimentation artistique. En réponse au thème de la transition, des artistes internationaux invités en résidence ont investi l'ensemble du site.

L'allée d'entrée est ponctuée des potelets peints par le CyKclop. Les artistes se sont emparés des murs qui deviennent un espace de propositions artistiques éclectiques. Ce qui révèle la diversité des médiums employés, des sujets et des références historiques chers aux street artistes. Leurs œuvres font écho à l'histoire du site et à son devenir. Jimmy C. suggère la transition du fort, qui deviendra un éco-quartier. Michaël Beerens représente la reprise de la nature sur le fort. Sa peinture est peuplée de végétations et d'insectes. 25 carcasses de voitures ont été laissées aux artistes. Certains artistes, tel que Jean Faucheur, les ont modelé comme des sculptures. Sur le sol du parking, Jorge Rodriguez Guerada a réalisé une fresque monumentale de 1400 m2. Les alcôves ont notamment permis aux artistes de créer des œuvres en volume. Sur les façades de la halle, Ripo a recomposé un message créant ainsi un lien visuel entre deux espaces. D'autres artistes tel que Kenor ont créé des fresques monumentales. Le parcours permet ainsi de découvrir la richesse des expressions artistiques : collage, pochoir, installation, détournement. Il faut ouvrir l’œil pour découvrir les vélos de Monsieur BMX ! Willy Vainqueur et Pierre Terrasson, par leur collage de photographies, eux révèlent le festival « Fêtes et forts » (Du 14 Juillet au 4 Août 1984) où se sont succédé concerts de punk rock, concours de break dance et performances artistiques.

Dans ce site hors-norme, ce festival fait événement dans le développement du street art. Les artistes ont su tiré parti des différents espaces et des éléments s'y trouvant pour proposer leur vision de cette friche industrielle.

Après le succès de l'ouverture du festival, jusqu'au 27 juillet, l'association propose de rouvrir le site au public les week-ends de septembre :

en accès gratuit, les samedis et dimanches de 14h à 19h30

In Situ Art Festival à Aubervilliers : 40 artistes investissent un lieu en transition
In Situ Art Festival à Aubervilliers : 40 artistes investissent un lieu en transition
In Situ Art Festival à Aubervilliers : 40 artistes investissent un lieu en transition
In Situ Art Festival à Aubervilliers : 40 artistes investissent un lieu en transition
In Situ Art Festival à Aubervilliers : 40 artistes investissent un lieu en transition
In Situ Art Festival à Aubervilliers : 40 artistes investissent un lieu en transition
In Situ Art Festival à Aubervilliers : 40 artistes investissent un lieu en transition

Commenter cet article