Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

Le collectif Cabanon vertical est composé d'architectes, de scénographes et de plasticiens. Ils s'intéressent à la place de l’individu dans l’espace urbain et à sa liberté d’agir. Leurs projets répondent à la mise en valeur de ces problématiques actuelles. Invités par la Maladrerie Saint-Lazare de Beauvais, ils investissent trois sites de la ville avec leur micro-architecture. Cette construction s'organise autour du chiffre trois. En développant trois formes sculpturales et architecturales, ils font référence à l'organisation spatiale de la chapelle de la Maladrerie Saint-Lazare : le clocher, la nef et le transept. Ainsi, le projet de micro-architecture se développe et se transforme en fonction de son orientation et de son implantation.

Dans l'ancienne chapelle de la Maladrerie, l'architecture est installée comme une excroissance. Les artistes ont créé un lieu de méditation, baigné de lumière par de petites ouvertures. Les coulées de graines et les jeux de textures évoquent la séparation entre les communautés, les reclus et les personnes saines. Cette œuvre révèle également l'essence de la chapelle, son usage et ses qualités architecturales, ses matériaux bruts et sa couleur blanche.

Aux abords de la cathédrale Saint Pierre, sur la place, est posé un gigantesque objet architectural et ornemental. Par sa forme et sa structure en voliges de bois bleu, la micro-architecture suggère un possible chantier de construction. Elle appelle le spectateur à supposer son origine ou devenir.

Dans le parc Leblanc, le collectif a composé une structure architecturale dont les dimensions rappellent celles d'un élément de mobilier urbain. Dans cet espace public, entouré de chantiers de construction et de rénovation, l’œuvre a pour rôle d'être investie par les passants. Chacun peut y voir différentes utilisations, bancs ou espaces de jeux.

Avec son exposition Géométries variables, le collectif Cabanon vertical répond au contexte de la ville, fait écho à l'un de ses bâtiments historiques et laisse l'individu, spectateur ou passant s'approprier leurs micro-architectures.

Géométries variables, une exposition sur trois sites, à découvrir jusqu'au 30 septembre, à Beauvais

Géométries variables : Les micro-architectures du collectif Cabanon vertical, à Beauvais
Géométries variables : Les micro-architectures du collectif Cabanon vertical, à Beauvais
Géométries variables : Les micro-architectures du collectif Cabanon vertical, à Beauvais
Géométries variables : Les micro-architectures du collectif Cabanon vertical, à Beauvais

Commenter cet article