Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

"Cosmogarden / Midnight spaghetti", une exposition d'Aki Kuroda, à la galerie Lazarew, Paris

L'artiste japonais Aki Kuroda a une œuvre prolifique : avant tout peintre, il crée aussi des spectacles performances, des décors pour des spectacles et collabore avec des architectes. Il travaille également en relation avec le milieu littéraire. Il développe une réflexion sur la figure de l'homme dans l'espace-temps, dans l'univers et le cosmos. De ses flâneries en ville, il recrée son jardin secret, une sorte de monde où il projette son intériorité. D'où le concept de "Cosmogarden" : son fil conducteur qui relie l'ensemble des peintures où se mêlent la ville, la nature, les animaux, la musique, les planètes...

Pour cette exposition, il dévoile douze nouvelles oeuvres où il met en scène la figure de l'artiste en création. Ses grandes toiles noires grattées sont composées d'une multitude de traits désordonnés, traduisant l'énergie et le mouvement. Elles sont comme une cartographie mentale qui regroupe ses idées. Ces fils entrelacées invitent le spectateur à effectuer une promenade, à suivre les cheminements de l'artiste, ses pérégrinations urbaines. Ces grandes peintures constituent un lien avec les autres œuvres de l'exposition. Ainsi, des passages se créent d'une toile à l'autre, de ses silhouettes de personnages, à des formes plus géométriques et à des sortes de labyrinthes qui regroupent ses figures récurrentes, le lapin, la figure humaine, le minotaure et des formes colorées qui suggèrent l'agitation urbaine.

Dans cet univers, entre microcosme et macrocosme, nature et ville, il crée une sorte de monde atemporel en perpétuel mouvement.

"Cosmograden / Midnight spaghetti", une exposition d'Aki Kuroda, à la galerie Lazarew, Paris, à découvrir absolument jusqu'au 25 juin.

Commenter cet article